Une octogénaire roannaise retrouvée ligotée, son amie a été arrêtée

Une octogénaire originaire de Roanne a été retrouvée ensanglantée et ligotée dans le sud de la France. Son amie, une sexagénaire qui vit avec elle, a été mise en examen et écrouée.

Curieuse histoire que celle relatée dans Le Midi libre, qui évoque les relations obscures entre une octogénaire et une sexagénaire originaires de Roanne. Il est notamment question de sadomasochisme. Tout aurait débuté il y a à peine plus d'un mois, alors que les deux femmes se trouvaient en vacances sur la côte languedocienne.

Alertés par des témoins, les pompiers interviennent sur la plage et découvrent médusés que l'octogénaire est quasiment entièrement ensevelie sous le sable. Seul son visage dépasse. Rien d'anormal, selon les deux femmes, qui expliquent alors aux secours qu'il s'agit d'une thérapie pour lutter contre des douleurs rhumatismales. Intrigué, un pompier décide de suivre les deux femmes jusqu'à leur lieu de résidence, en note l'adresse et fait un signalement aux autorités.

L'affaire rebondit, à peine une semaine après ce premier événement, lorsque des voisins du couple de vieilles dames dans le Sud s'inquiètent de gémissements et de plaintes provenant de l'appartement qu'elles occupent. Arrivés sur place, les gendarmes sont accueillis par la sexagénaire. La femme plus âgée se trouve elle attachée à un lit, encagoulée et ensanglantée. "Elle ne paraissait pas particulièrement agitée mais présentait des traces de coups", explique à Lyon Capitale un des gendarmes. Dirigée vers l'hôpital de Béziers, la vieille dame a ensuite été prise en charge dans un Ehpad de la région, tandis que la sexagénaire était mise en examen et écrouée.

Le parquet de Roanne saisi

La clé de cette curieuse affaire réside désormais dans la compréhension de la relation entre ces deux femmes qui vivaient ensemble depuis de longues années. Une source citée par le quotidien du sud évoque "des relations sadomasochistes consenties" sans pouvoir affirmer que les deux dames forment un couple.

Il y a plusieurs années de cela, les enfants de l'octogénaire avaient déjà alerté sur de probables abus de faiblesse dont aurait été victime leur mère. Ils auraient remarqué des mouvements de fonds suspects sur les comptes de la vieille dame. Le parquet de Roanne a été chargé de l'affaire.

1 commentaire
  1. jeanbambois - ven 30 Oct 15 à 5 h 47

    Des fans de Just Jaeckin ?...;)

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut