Suspicions d'agressions sexuelles sur des enfants de maternelle à Lyon

Une enquête préliminaire visant un animateur périscolaire a été ouverte alors que plusieurs familles soupçonnent des agressions sexuelles sur leurs jeunes enfants scolarisés à l'école Ferdinand Buisson, dans le 5e arrondissement de Lyon.

Une cellule psychologique a été ouverte à l'école maternelle Ferdinand Buisson, située rue de la Favorite, dans le 5e arrondissement de Lyon. Les familles de quatre enfants scolarisés dans cet établissement soupçonnent un animateur périscolaire d'agressions sexuelles sur leurs jeunes enfants, révèle France 3. Titulaire du BAFA, l'homme âgé de 34 ans s'occupait des enfants sur les temps de repas et de sieste.

En novembre dernier, un enfant de 3 ans décrit à sa mère des gestes déplacés de la part de l'animateur. La mère prévient la directrice de l'établissement. L'audition à la Brigade des protection des mineurs ne donne alors rien, selon France 3.

Mais en janvier la mère de famille saisit le procureur de la République. Rapidement l'homme est suspendu par la ville de Lyon. La MJC Saint-Just, dont il dépend également le maintiendra, jusqu'au 14 mars, mais sous la surveillance d'une tierce personne. La MJC invoque l'absence d'éléments tangibles pour motiver une suspension. L'homme est aujourd'hui en arrêt maladie.

Faire défiler vers le haut