Police lyon
© Tim Douet

Rhône : il se fait passer pour un voisin pour voler des personnes âgées

Un individu a été arrêté à Givors dans le Rhône. À plusieurs reprises, il s'est fait passer pour un voisin pour voler des personnes âgées. 

Un homme de 25 ans, déjà connu pour un antécédent judiciaire, a été arrêté à Givors le 13 décembre. À plusieurs reprises, le 21 octobre, le 1er novembre et le 9 décembre, il s'est introduit dans le domicile de femmes de 75, 80 et 91 ans à Givors, prétextant être un voisin.

Il leur a volé leurs cartes bancaires, faisant ensuite plusieurs retraits. L'homme a été présenté au parquet et écroué. Dans le département du Rhône, ainsi qu'à Lyon, les vols par ruse sont courants, avec des individus se faisant passer pour des policiers, plombiers, agents d'EDF, postiers ou voisins. Certains disent également vendre des calendriers pour rentrer chez leurs victimes. Les personnes âgées étant particulièrement visées par l'ensemble de ces vols à la ruse. En cas de doute, il est préférable de prévenir la police.

à lire également
2 commentaires
  1. philippechaumont - 17 décembre 2018

    Vous vous faite abordé dans la rue par un "voisin" (mais si, ma femme sert à la boulangerie où vous allez tous les jours, ah comment elle s'appelle déjà ?) qui est "sorti en coup de vent" parce qu'on vient de le prévenir que sa grand-mère, mère, oncle, soeur (rayez les mentions inutiles) vient d'être hospitalisé(e) dans un hôpital malheureusement situé à l'autre bout de la ville et qui vient de se rendre compte qu'il a oublié son porte feuille et qui veut prendre un taxi d'urgence et qui vous demande de lui prêter de l'argent parce qu'il a peur et qu'il n'a pas le temps de rentrer chez lui et que sa femme vous rendra l'argent à la boulangerie (ah comment elle s'appelle déjà ?) ???

    et bien c'est une arnaque 🙂 Si Si ! 🙂 Le type sévit dans le sixième et aussi autours de la Place des Terreaux et m'a déjà servi son couplet deux fois 🙂

  2. Galapiat - 17 décembre 2018

    la première demande ça passe je le jette, à la seconde, je le casse puis le jette.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut