Meurtre à Villeurbanne : la compagne invoque une amnésie due à l'alcool

Ce mardi à 22h20 à Villeurbanne, la police interpelle au domicile de son conjoint une femme d'une quarantaine d'années fortement alcoolisée. L'homme a été victime de plusieurs coups de couteau et a succombé à ses blessures.

Jocelyne sera présentée au parquet ce jeudi pour "homicide volontaire aggravé". Le soir du drame, c'est elle qui a téléphoné aux pompiers un peu avant 22 heures. Interrogée par la police pendant sa garde à vue, elle explique ne pas se souvenir avoir porté des coups de couteau et s'être endormi avant de découvrir le corps ensanglanté d'Abdelkarim, son conjoint de 51 ans. Lors de son interpellation, son taux d'alcoolémie dépasse les 2 grammes par litre de sang. Le couple vivait séparément mais avait régulièrement de sévères disputes. La police était intervenue à plusieurs reprises dans le foyer Adoma de Villeurbanne, dans lequel Abdelkarim vivait et recevait de temps en temps la mère de ses trois enfants, placés dans des foyers.

à lire également
Faire défiler vers le haut