Police lyon
© Tim Douet

Lyon : il prend deux coups de couteau lors d'une dispute conjugale

Lors d'une dispute conjugale, un homme a reçu deux coups de couteau. Sa femme plaide l'accident et explique avoir été frappée, ce que contredit la victime.

Les enquêteurs de la brigade criminelle ont été appelés dans la nuit de mardi à mercredi aux alentours de 2h pour intervenir dans un appartement situé dans le 2e arrondissement de Lyon, rapporte Le Progrès. À l'intérieur, un couple venait de violemment se disputer. Arrivées sur places, les forces de l'ordre ont constaté que l'homme âgé de 44 ans avait été blessé de deux coups de couteau. Sa conjointe a été placée en garde à vue où elle a affirmé avoir été frappée, écrit le quotidien. Cette dernière dit avoir pris un couteau, mais nie avoir donné des coups avec. Elle a déclaré que son compagnon, essayant de lui enlever le couteau des mains, aurait engagé une lutte durant laquelle l'ustensile de cuisine se serait planté dans son corps. Une version contredite par son conjoint qui affirme avoir été frappé. “Compte tenu de la personnalité des deux protagonistes et de leurs taux d'alcoolémie élevés, il était impossible de déterminer les responsabilités de chacun après la garde à vue”, poursuit Le Progrès. L'homme a été transporté à l'hôpital et ses jours ne sont plus en danger. Une information judiciaire va être ouverte à l'encontre de sa conjointe pour tentative d'homicide et l'enquête va se poursuivre.

à lire également
Serge Deygas, bâtonnier du barreau de Lyon © Antoine Merlet
Entré en fonctions le 1er janvier avec sa vice-bâtonnière, Joëlle Forest-Chalvin, le successeur de Farid Hamel débute son mandat par un important mouvement social. Comme dans le reste du pays, les avocats du barreau de Lyon sont mobilisés depuis le début de l’année dans une retentissante grève contre la réforme de leur caisse de retraite. Ils ont perturbé la rentrée solennelle de la cour d’appel, boudée par Serge Deygas, et retardé la tenue du procès Preynat, pour signifier leur opposition à une refonte qui les verrait perdre leur indépendance, cotiser plus pour toucher moins à la retraite.
Faire défiler vers le haut