Hôtel de police Lyon 3e
© Tim Douet

Lyon : il arnaquait des personnes âgées avec des matelas

Un suspect a été arrêté mardi dans l'enquête sur un vendeur de matelas qui abusait de la faiblesse de personnes âgées pour leur vendre très cher des matelas de très mauvaise qualité.

La brigade de Sûreté urbaine du commissariat de police du 8e arrondissement de Lyon a procédé à l’interpellation le mardi 2 juillet d’un homme de 36 ans, originaire de la communauté des gens du voyage. Ce dernier était suspecté de plusieurs escroqueries et tentatives d’escroquerie au préjudice de personnes âgées dans l'arrondissement. Les policiers avaient reçu une première plainte dès septembre 2018 et avaient démarré leur enquête sur la base d’éléments fournis par les victimes qu’ils ont pu recouper avec d’autres éléments obtenus par la suite.

Le suspect accostait parfois ses victimes dans la rue ou allait sonner à leur domicile. Il examinait leur matelas, puis leur indiquait qu’il était urgent qu’il le change et effectuait immédiatement son remplacement. Payé en espèces ou par chèque, il profitait de l’âge et de la faiblesse des victimes pour obtenir des prix importants (jusqu’à 2800 euros) alors qu’il s’agissait parfois de matelas d’occasion ou de matelas neufs de très mauvaise facture d’une valeur de 100 euros. Mardi, une surveillance permettait de déterminer qu’il venait de vendre un matelas à un homme de 77 ans pour la somme de 600 euros qu’ils allaient ensemble retirer à la banque. Il était alors interpellé.

Placé en garde à vue, il minimisait les faits malgré les éléments recueillis à son encontre notamment par la fouille du fourgon qui permettait la découverte de matelas, de carnets à souche de factures et de tampons de sociétés fictives. 10 plaintes ont été recueillies. Les victimes sont âgées de 67 à 91 ans et demeurent à Lyon, Villeurbanne, Le Grand Lemps (Isère) et Vesoul (Haute-Saône). Le suspect a été déféré au Parquet et mis en examen avant d'être placé en détention. Une information judiciaire a été ouverte. 

à lire également
Laura Pfeiffer, la lanceuse d'alerte qui avait rendu publics des documents confidentiels de l'entreprise Tefal a de nouveau été condamnée ce jeudi par la Cour d'appel de Lyon. 
2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 5 juillet 2019

    Encore ? 'l'impression que ces arnaques sont continuelles... l'humanité n'aurait rien d'autre à faire que de continuer ce cirque ? Il est temps de construire autre chose au lieu d'avoir toujours un temps de retard sur ces escroqueries.

  2. JANUS - 6 juillet 2019

    C'est à dormir debout !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut