Lyon, aéroport Saint-Exupéry : 850g de cocaïne dans le ventre

Les douaniers ont arrêté un homme qui transportait 850 g de cocaïne dans son estomac et ses intestins, à l’aéroport Saint-Exupéry.

Près de 850 grammes de cocaïne. C’est ce que transportait un ressortissant de Guinée-Bissau, lors de son interpellation, ce lundi à l’aéroport Saint-Exupéry. Rien dans ses bagages, puisqu’il n’en avait pas. Rien sur lui, à part quelques sachets de laxatifs. L’homme était une “mule”. Il transportait la marchandise dans son estomac et ses intestins. Il avait ingurgité près de 80 ovules de drogue, comme le raconte Le Progrès de ce mercredi.

Les douanes avaient appris son arrivée à Lyon, via un vol en provenance du Portugal. Les fonctionnaires n'ont eu qu'à cueillir le passeur juste après qu'il a débarqué. Niant les accusations, l'homme a refusé de passer les tests urinaires et l'examen radiologique. C'est donc contraint et forcé par une ordonnance du juge du tribunal de grande instance que le passeur a dû passer la radio. Les clichés ont immédiatement révélé la présence des berlingots de drogue. Placé en rétention douanière, le suspect a finalement expulsé naturellement la cocaïne mardi en fin de journée.

à lire également
Jusqu'à présent, toute personne qui ne respectait pas le confinement à Lyon et en France était passible d'une amende de 135 euros. Désormais, la première amende sera à 200 euros. Pas moins. Et à 1500 euros en cas de récidive.
Faire défiler vers le haut