Avocats palais de justice
© Tim Douet

Lyon : 13 000 euros pour avoir jeté des pierres sur un commissariat

Hier, le tribunal correctionnel de Lyon jugeait le cas de Dounya R, 21 ans, pour dégradations et participation à un groupement violent. La jeune fille faisait partie des personnes interpellées cette semaine pour avoir jeté des pierres mardi et mercredi soir sur le commissariat du 1er arrondissement suite au rassemblement contre la Loi Travail.

Dounya a été interpellée directement après les dégradations, les caméras de vidéo surveillance confirment la présence de la jeune fille de 21 ans lors des dégradations commises cette semaine sur le commissariat du 1er arrondissement et sur un local de la police municipale. Si la procureure réclame huit mois de prison ferme pour la jeune fille sans antécédent judiciaire, son avocat aurait quand à lui, selon les informations du Progrès, demandé à ce que l'on ne juge pas son cas pour faire un exemple. Pendant le jugement, il est notamment souligné que la jeune fille apparaît comme "l'une des rares à faire preuve d'acharnement".

Pas de rapport au militantisme

Concernant le profil de la jeune fille, elle admet ne pas être une militante politique et ne rien avoir à revendiquer en rapport à ses actes. Elle confie "assumer et regretter", précisant qu'elle est allée "au delà de ses limites". Le tribunal correctionnel de Lyon la condamne à 6 mois de prison avec sursis et à 13 000 euros de dédommagements.

3 commentaires
  1. Kasneh - ven 20 Mai 16 à 8 h 47

    'au delà de ses limites' Et c'est quoi ses limites !

  2. SophieV - ven 20 Mai 16 à 23 h 29

    Il sera intéressant de connaitre le verdict pour la jeune désoeuvrée bourgeoise qui a vandalisé une voiture de police.....

  3. SophieV - ven 20 Mai 16 à 23 h 31

    Je remarque d'ailleurs que pour cette dernière, le prénom n'est pas divulgué.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut