Hotel de police 3e © tim Douet_0028

Enlèvement de la fille d'un convoyeur : interpellations près de Lyon

En février 2018, la fille d'un convoyeur de fonds avait été enlevée par des braqueurs qui l'avaient ensuite utilisée pour se faire remettre 8,7 à 13 millions d'euros. Dans le cadre de cette affaire, les policiers viennent d'interpeller quinze personnes dans l’agglomération de Lyon, ainsi qu'en Suisse.

Le 8 février 2018, une jeune femme, fille de convoyeurs de fonds affirme avoir été enlevé par deux individus s'étant fait passer pour de faux plombiers. Ils l'auraient alors forcée à appeler son père, travaillant pour une société suisse de transports de fonds, pour qu'elle demande à ce qu'il remette le contenu de son fourgon blindé à trois hommes armés. Ces derniers l'attendaient lui et son collègue sur un parking dans le canton de Vaud où ils sont parvenus à récupérer entre 10 et 15 millions de francs suisses (8,7 à 13 millions d'euros). La jeune fille avait été ensuite libérée.

260 000 euros avaient été retrouvés plus tard sur indication de l'un des convoyeurs, donnés par les braqueurs au collègue du père au titre de "préjudice moral". Deux-millions d'euros avaient été découverts ensuite dans une cave dans agglomération de Lyon, en juin 2018.

Selon Le Parisien, dans le cadre de cette affaire, treize interpellations ont eu lieu ce mardi matin dans la région de Lyon, ainsi que deux en Suisse. Lors de l'une des arrestations, l'un de suspects s'est jeté par la fenêtre alors qu'il était au 3e étage d'un immeuble, se brisant un membre. Certains individus étaient déjà connus pour grand banditisme, selon l'AFP.

d'heure en heure

d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut