Capture d’écran 2014-07-02 à 17.55.49
Quartier de la Gravière à Sainte Foy @Google maps

Courriers racistes à Ste Foy : une action citoyenne dit stop

Depuis mai dernier, plusieurs habitants portant un nom à consonance maghrébine ont reçu des courriers à caractère racistes et xénophobes. Alors qu'une enquête a été ouverte par la police, l'envoi de ces courriers anonymes a finalement suscité un nouvel élan de solidarité au sein des citoyens.

Capture d’écran 2014-07-02 à 17.55.49 ()

Quartier de la Gravière à Sainte Foy @Google maps

"Depuis plusieurs mois, nous constatons des tensions dans deux quartiers de notre ville, avec une montée à la fois du sentiment d'insécurité, de la peur de l’autre ou du rejet de certaines populations" : le communiqué de presse est suffisamment précis.

Réinventer le vivre ensemble

Depuis la réception de ces courriers anonymes (voir ci-dessous), clairement islamophobes, la situation a franchi un cap "détestable" explique Benoît Nivesse. Pourtant la ville est réputée tranquille, située au sud-ouest de Lyon.

Habitant Sainte-Foy-lès-Lyon depuis maintenant 10 ans, il a décidé en compagnie d'autres Fidésiens de "réfléchir une réponse citoyenne et collective, pour montrer que Sainte-Foy-lès-Lyon est une ville où le vivre ensemble est possible"

Ils viennent de lancer un "appel fidésien" sur Internet, "un appel fédérateur au-delà des appartenances politiques, un appel contre les stigmatisations", précise Benoît Nivesse tout en rappelant qu'il a été lui-même impliqué dans la dernière campagne des municipales.

Certains jettent le courrier, d'autres sont très atteints...

Si officiellement, 16 plaintes avaient été déposées, Benoit Nivesse estime qu'une cinquantaine de personnes pouvaient être visées par ces courriers. "Les réactions sont diverses, on peut jeter à la poubelle les courriers, d'autres personnes sont plus atteintes", explique-t-il.

Par exemple, Mohamed B. a refusé de porter de plainte : "c'est donner de l'importance à quelque chose d'abject et de lâche," nous confie-t-il. "J’en ai connu d'autres, nous lâche-t-il, mais j'ai voulu protéger mon fils qui passait son bac cette année". Il habite depuis 1982 à Sainte-Foy et décrit sa ville comme réellement tranquille. "Même dans ces deux quartiers un peu plus sensibles, on peut circuler sans problème", affirme-t-il.

courrier racistes sainte foy ()
1 commentaire
  1. Bernard - 3 juillet 2014

    BonjourIl me semble que vous devriez retirer le 'poème' en fichier joint. Si les paroles peuvent s'envoler, les écrits restent. La diffusion de ce torchon n'est pas nécessaire.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut