Karim Benzema

Benzema au cœur d'une enquête pour tentative d’enlèvement

Le nom Karim Benzema est ressorti dans une histoire de tentative d'enlèvement à Paris d'un intermédiaire proche de l'ancien joueur de l'OL à Paris le 7 octobre dernier en marge du match entre le PSG et Lyon.

Selon Médiapart, Léo D’Souza, intermédiaire dans le monde du football en litige avec Karim Benzema a porté plainte au commissariat de Nanterre pour “tentative d’arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire, violence n’ayant entraîné aucune incapacité de travail”.  Les faits se seraient déroulés le 7 octobre à Paris en marge du match PSG-OL (5-0) pour lequel le joueur de foot du Real Madrid était présent. Ce soir-là, Léo D’Souza contacte un ami qu'il a en commun avec l'ancien joueur de l'OL pour aller voir le match dans un bar. Cet ami lui dit alors que “Karim veut [lui]  parler sur FaceTime”. Après plusieurs appels ce dernier né ne décroche pas. Quand M. D’Souza sort fumer sa cigarette, il aperçoit un van noir, écrit Mediapart. Un homme s'approche alors de lui, Smaïne Tabennehas, un ami d’enfance de Benzema. “D’après le récit qu’en fera D’Souza aux policiers, Tabennehas le tire par la manche et lui intime : « Monte ! Monte dans le van ! » Léo refuse”, écrit le journal. Une rixe aurait alors eu lieu. Léo D’Souza dit avoir vu le chauffeur personnel de Kari Benzema descendre du véhicule avant que la scène ne se termine avec l'intervention des patrons de l'établissement.

Si Smaïne Tabennehas confirme sa présence sur les lieux, il conteste la version des faits. “Je sors du van et je tombe sur Léo, c'est un ami. D'un coup, il a commencé à s'exciter. Les gens sont sortis. Il s'est mis au sol, a commencé à faire un cinéma. Je n’ai jamais vu ça”, explique-t-il à Médiapart. Si Léo D’Souza explique aux enquêteurs avoir vu Karim Benzema dans le van, l'enquête a permis d'exclure la présence du joueur de foot sur les lieux. À l'inverse elle a pu établir que Smaïne Tabennehas et Yamna Aghrib, le chauffeur du joueur sont allé voir Karim Benzema au Royal Monceau pour s'entretenir avec le joueur.

À l'origine de cette histoire, un litige portant sur une somme de 50 000 euros que Léo D’Souza devait aller chercher au Maroc en juillet 2018 pour le compte du joueur. Mais l'intermédiaire se fait saisir la somme par les douaniers de l'aéroport de Marrakech. Une version que Karim Benzema aurait du mal à croire ce qui pourrait être à l'origine des événements de Paris. Contacté l'avocat dy joueur a déclaré à nos confrères :  “La lecture de vos questions me fait penser, pour paraphraser un de vos confrères, à la démarche d’un astrophysicien qui s’évertuerait à rechercher une vérité scientifique dans un Marvel. La plainte de Monsieur D’Souza est une tentative aussi mensongère que maladroite de couvrir ses turpitudes.” De son côté le joueur a réagi sur Twitter dans un message d’exaspération. “Un proche de Benzema touche le bras de De Souza, c’est un enlèvement”, “De Souza est roué de coups, il n’a aucun jour d’ITT”, “De Souza dit que Benzema était dans le Van, thèse écartée par les enquêteurs” Ce monde est-il sérieux ? #FautArreter #Givemeabreak #CTrop pfff ”, a écrit le joueur.

à lire également
Karim Benzema
Les deux anciens joueurs de l'OL n'ont pas digéré de la même façon l'affaire de la sextape. Mathieu Valbuena s'est dit prêt à serrer la main de Karim Benzema qui lui a répondu sèchement sur son compte Instagram.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut