Albertville : enquête ouverte sur la mort d'un homosexuel

Une enquête a été ouverte ce lundi matin par le parquet d'Albertville à la suite de la mort d'un jeune homosexuel. Son corps a été retrouvé jeudi dernier dans la station de sports d'hiver de Valmorel.

Le corps de Peter, 21 ans, avait été retrouvé dans un ruisseau, en contrebas d'un pont jeudi dernier en fin de journée. "Rien ne permet de confirmer ou d'infirmer la thèse du suicide avancée un peu tôt" par des associations de défense des homosexuels, avance Guy Bouchet, vice-procureur d'Albertville.

"Mais je ne peux pas fermer de porte", selon le vice-procureur

Évoquant la possibilité d'un "malaise" ou d'une "chute", il avance que les enquêteurs ne connaissent pas "les causes ni même la date précise" du décès. Le jeune homme a été retrouvé "en tenue de ville", ajoute-t-il. "Je ne pense pas" qu'il s'agisse d'un homicide, précise aussi le vice-procureur, estimant qu'il y avait "peu d'éléments en ce sens". "Mais je ne peux pas fermer de porte", termine-t-il. Une autopsie sera prochainement pratiquée.

Sur son site internet, l'association le Refuge a salué la mémoire de Peter : "Jamais nous n'oublierons tes moments de complicité avec les jeunes du Refuge de Montpellier". L'association en lutte contre les discriminations homosexuelles avait décrit la relation visiblement complexe de Peter avec ses parents.

Ses parents ont fait appel à un prêtre exorciste

Le site relate d'ailleurs cet écrit du jeune homme datant de septembre 2013 selon lequel les parents du jeune homme ont fait appel à un prêtre exorciste pour changer son comportement sexuel : "Mes parents deviennent de plus en plus hard dans leurs prières latines contre le diable. De toute façon, plus rien ne m'étonne après qu'ils aient fait appel à un prêtre exorciste pour me faire changer de bord".

Faire défiler vers le haut