4 mois de prison pour l’homme aux 197 interpellations

Record peu glorieux pour Karim Villelonge. Ce Villeurbannais de 33 ans a été condamné une trentaine de fois, à la suite de 197 interpellations. Hier, c’était la dernière en date.

Il ne sait même plus combien d'années il a passé derrière les barreaux. Ce vendredi, Karim Villelonge, Villeurbannais de 33 ans, a été condamné pour la 33e fois. Le Progrès raconte qu'il a été arrêté mercredi dernier pour avoir tourné autour d'une jeune fille de 17 ans, vers 18h, dans le bus C15 qui roulait boulevard de la Croix-Rousse. La victime l'a accusé d'insultes et de l'avoir ensuite violemment poussée dans le dos. Une version appuyée par un témoin.

Tout a commencé à ses 14 ans

Karim Villelonge a été jugé hier dans le cadre d'une comparution immédiate. Le président, Pierre Goudard, a tenté de répondre à la question que tous se posaient : comment peut-on arriver à 33 ans avec 197 interpellations ? Tout a commencé par une fugue, aux 14 ans du prévenu, alors qu'il essayait d'échapper à un climat familial tendu. Puis la machine s'emballe : vols, violences, stupéfiants et d'autres affaires ont suivi.

Pendant son audience, l'homme est sans cesse tombé dans le déni. Concernant l'affaire de mercredi, il a affirmé ne pas avoir insulté la jeune fille et l'avoir poussée de façon involontaire après avoir été lui-même bousculé. Ce fut d'ailleurs l'argument auquel s'est accroché son avocat, Me Guyenard, qui confirme que la vidéo du bus ne raconte pas “l'agression telle qu'elle a été décrite par la victime et le témoin”.

Au final, Karim Villelonge a écopé de 4 mois d'emprisonnement, sans mandat de dépôt.

à lire également
Le nombre de cas de covid-19 augmente en France ces derniers jours. Mais c'est surtout la rentrée de septembre qui inquiète les autorités. Avec notamment la reprise, en masse, des activités. Surtout dans les grandes villes françaises.
Faire défiler vers le haut