merci1

Woodstower : en plein dans le mille

Objectif atteint pour les organisateurs de Woodstower. Le festival qui a eu lieu le samedi 25 et le dimanche 26 août, au Grand Parc de Miribel-Jonage a réussi à rassembler plus de 15 000 spectateurs de tous âges. Un bilan très positif auquel, Thomas Prian, le directeur de la programmation réagit.

Il ne s'y attendait pas forcément. "C'est une super surprise ! Le site sur le parc était nouveau et le temps n'était pas au rendez-vous, pourtant on a eu des retours dithyrambiques de tous les festivaliers. Pour les Stranglers par exemple, les fans parlaient de deuxième jeunesse et même les jeunes venus assister aux concerts d'électro étaient emballés", explique Thomas Prian, le directeur de la programmation du festival Woodstower. Un engouement ressenti des deux cotés de la scène : "Les artistes étaient ravis que le public soit si réceptif. JoeyStarr était hyper content d'avoir pu pousser sa prestation scénique aussi loin pour le dernier concert de sa tournée".

Les points positifs d'une rave-party

Le directeur de la programmation nous précise qu'au niveau économique, le festival tient l'équilibre et pourra procéder aux petites optimisations techniques que le nouveau site nécessite. Quant au Grand Parc de Miribel qui a accueilli l'évènement pour la huitième année consécutive, ce succès le conforte dans ses choix d'orientation : faire bouger les frontières habituelles entre les territoires, les populations et les offres culturelles. Une "sacrée revanche" pour les organisateurs du festival qui avaient du faire face à une mairie de la Tour-de-Salvagny un poil plus réactionnaire. En 2004, elle leur avait interdit de reconduire l'évènement sur le site d'origine du festival accusant les "ravages de cette énorme rave party".

à lire également
Vu de Lyon
La reprise du travail a été difficile et vous voulez pleinement profiter du dernier week-end d'août ? Lyon Capitale a sélectionné pour vous un florilège d'idées de sorties entre danse, concert, arts martiaux et ateliers-débats.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut