VerTeDance Correction
© Vojt øch Brtnick

VerTeDance à la Maison de la danse : collés au sol, trouver la liberté

Chaussures fixées au sol. C’est la contrainte imaginée par Jiří Havelka pour les sept danseurs de Correction. Qui vont malgré tout créer du mouvement et découvrir “une incroyable liberté”.

Créée en 2004 par Veronika Knytlová et Tereza Ondrová, VerTeDance illustre la danse contemporaine tchèque avec un travail qui a évolué de la danse contact à la création d’une plateforme invitant d’autres chorégraphes et des metteurs en scène.C’est donc Jiří Havelka, homme de théâtre et performeur, qui a été appelé, proposant aux danseurs de travailler en mettant une barrière au mouvement : les chaussures fixées au sol. Ainsi, les sept interprètes se retrouvent sur une ligne sans pouvoir évoluer dans l’espace. Dès lors, des questions se posent : comment créer la danse quand on ne peut pas bouger les jambes ? Qu’est-ce qu’un corps qui ne se déplace pas ? “L’enjeu est multiple, nous dit Karolína Hejnová,danseuse du groupe. Pour les danseurs, ne pas pouvoir danser avec les jambes instaure une situation très spéciale et paradoxalement permet de créer du mouvement. On est dans une communauté qui doit trouver des solutions à l’intérieur d’un contexte contraint, en jouant de stratégies différentes pour finalement parvenir à trouver la liberté.”

“On s’est rendu compte que l’on pouvait voler !”

Le spectacle est construit autour de vagues émotionnelles qui vont de la colère, la révolte, aux jeux, aux solutions trouvées, à la fuite, au calme et à la liberté inventée. Il explore la manière dont chacun essaye de connaître son voisin, en constatant aussi que celui qui est en bout de ligne ne peut toucher celui qui est un peu plus loin. “Ce travail nous permet d’accepter nos limites, précise-t-elle, nous faisant comprendre que l’on peut faire des choses qui nous permettent de vivre pleinement. Avec cette pièce, on a découvert une incroyable liberté, une expérience bestiale. Les chaussures fixées au sol sont aussi un moyen de lutter contre la gravitation et malgré les limites on s’est rendu compte que l’on pouvait voler, ce qui a priori n’est pas concevable !”

VerTeDance / Correction
Vendredi 23 et samedi 24 mars à 20h30 à la Maison de la danse.
+ séance “Complice” samedi à 15h pour les familles

à lire également
Jiri Kylian / No More Play – 2018 (photo de répétition) © Michel Cavalca
L’Opéra de Lyon nous propose cette semaine un programme inspiré de Giacometti (Jirí Kylián) et de Nina Simone (Johan Inger). Double promesse et double attente. [1re vendredi, jeudi annulé]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut