Une expo remue-méninges

A L'Institut des Sciences Cognitives de Lyon, une exposition bigrement intelligente et facile
d'accès fait la lumière sur notre matière grise.

Si le cerveau ne représente que
2 % du poids du corps humain et ressemble à un chou fleur, cette machine exceptionnelle est notre quartier général. Du cerveau dépendent nos émotions, notre intelligence et notre identité... On lui doit tout mais son extrême complexité nous échappe. Après Lille, l'exposition itinérante "Planète cerveau, un monde à explorer" débarque à Lyon et nous propose d'explorer les mystères de notre matière grise. Conçue par la Fondation Eisai et le Muséum National d'Histoire Naturelle, cette exposition à la scénographie ludique et interactive nous invite à comprendre les prouesses du cerveau et le pourquoi de ses désordres à travers certaines maladies (accidents vasculaires cérébraux...). On y apprend que la construction du cerveau ne se limite pas à la période de la gestation mais se poursuit pendant l'enfance et l'adolescence. Ainsi, vers l'âge de 5 ans, des connexions plus complexes dans le cortex permettent à l'enfant d'être plus attentif et réfléchi dans ses décisions. A 20 ans, la maturation du cerveau arrive à terme et si le vieillissement cérébral commence très lentement, notre matière grise n'arrête pas d'évoluer pour autant.
De nouvelles connexions se créent à chaque apprentissage, d'autres sont abandonnées, c'est ce qu'on appelle la plasticité cérébrale. On comprend mieux alors pourquoi, certains deviennent experts dans leur domaine. Dans le cerveau d'un violoniste et celui d'un mathématicien, les circuits fréquentés ne sont pas les mêmes ! Depuis la deuxième moitié du XIXe siècle et avec le développement de la neurologie, les connaissances sur le cerveau ont beaucoup progressé mais il est loin d'avoir livré tous ses secrets. "C'est un domaine de la médecine où il y a beaucoup de progrès à accomplir pour lutter contre les pathologies dégénératives comme Alzheimer ou les maladies psychiatriques telle que la schizophrénie", explique François Jourdan, directeur de l'Institut Fédératif des Neurosciences à Lyon qui regroupe 500 chercheurs. En matière médicale, la recherche sur le cerveau est d'ailleurs devenue une priorité nationale, avec la recherche contre le cancer.

Exposition jusqu'au 17 mars. A l'Institut des Sciences cognitives, 67 Bd Pinel à Bron. 04 37 91 12 12.

Repères
- Le cerveau pèse de 1,4 à 1,8 kg chez l'adulte
- Il est constitué de 100 milliards de cellules nerveuses, soit autant d'étoiles que dans la galaxie.
- C'est le quartier général de notre système nerveux central.
- Ces cellules , appelées neurones transmettent et reçoivent des messages des différentes parties de notre organisme.

à lire également
Le musée des Confluences propose une nouvelle exposition temporaire. Du 21 décembre, demain, au 28 juin 2020, les visiteurs pourront découvrir l’histoire d’insectes extraordinaires : les coléoptères.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut