Soirée d'été, l'oeuvre de Renoir n'est pas à Villeurbanne

Il y a quelques semaines, un homme de 50 ans, Ahmed Ziani, pensait avoir acheté pour quelque 700 euros une oeuvre de jeunesse d'Auguste Renoir. Le studio photo Lumière Technology lui a proposé gratuitement d'analyser la peinture. Le verdict est tombé : pour eux, ce n'est pas un Renoir.

Le rêve d'Ahmed Ziani est terminé. Ce Villeurbannais de 50 ans croyait avoir fait l'affaire du siècle en ayant acheté pour 700 euros un tableau intitulé Soirée d'été qu'il attribuait à Auguste Renoir. Il pensait en effet distinguer une signature du peintre ainsi qu'une date, 1864, qui pourrait correspondre à l'année ou le peintre a réalisé le tableau. Oeuvre de jeunesse de l'artiste, il n'existe aucune information sur le contenu de la toile.

Le studio parisien Lumière Technology a offert d'analyser le tableau afin qu'Ahmed Ziani puisse avoir des réponses à ses interrogations. Ils déclarent au Progrès que pour eux le résultat est clair, notamment au sujet de la signature qu'Ahmed Ziani pensait avoir découverte. Celle-ci n'est visible sur aucune image résultant de l'analyse du tableau. Il reste un dernier espoir pour Ahmed Ziani. L'institut Wildenstein posséderait une reproduction de l'oeuvre Soirée d'été. Mais il refuse de la dévoiler au public.

à lire également
Cathy Bouvard, aux Subsistances, en octobre 2018 © Tim Douet
Depuis quinze ans à la tête des Subsistances, Cathy Bouvard s’est vu proposer un défi qui ne se refuse pas : les Ateliers Médicis, dont l’ambition est rien de moins que de transformer par la culture la ville de Clichy-sous-Bois et de faire émerger des artistes qui ne soient pas “du sérail”. Une des fondatrices de Lyon Capitale tire donc sa révérence et dresse à cette occasion le bilan d’une ville qui a muté. Avec la crainte qu’elle ne se re-quenellise…
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut