Rencontre avec François Corbier

Pendant quinze ans, il a joué le clown pour enfants dans Récré A2 et le club Dorothée.

C'était le grand barbu avec une guitare qui interprétait des sketchs humoristiques et ritournelles satiriques. Une époque lointaine pour François Corbier que nous avons eu le privilège de croiser vendredi à Thou Bout D'Chant*. Une rencontre particulière pour deux jeunes journalistes qui avaient encore en mémoire le mythique ''pas de pitié pour les croissants''. "Cette étiquette me colle à la peau. On ne peut pas gommer 15 ans de télévision. Parfois, ça m'agace, mais j'ai appris à vivre avec", lâche-t-il laconique. De son passage dans la petite lucarne, Corbier nous livre un univers très formaté. "J'interprétais un rôle de comédien. Je jouais un personnage, mes textes étaient écrits à l'avance".

Mais au fil des années, le personnage de joyeux luron était devenu trop envahissant. Corbier décide donc de raccrocher. "Je n'en pouvais plus, je faisais le crétin à la télévision et les gens pensaient que j'étais vraiment comme ça. Du jour au lendemain, j'ai pris la fuite ". Vient le temps d'une longue traversée du désert. Corbier veut retourner à ses premières amours : sa guitare et la chanson. Seulement, les tourneurs et les producteurs de spectacles lui tournent le dos. Aujourd'hui, François Corbier (Alain Roux de son vrai prénom) a retrouvé sa vie d'artiste. Il parcourt la France (il est à Lyon ce samedi soir) avec sa guitare en proposant un répertoire de chansons engagées. "J'essaye de parler de faits de société et de rire avec".

Razik Brikh / Crédit photo :www.francoiscorbier.com

*A Thou Bout D'Chant
2 rue de Thou
69001 Lyon
Tél : 04 72 98 28 22

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut