PRINTEMPS DE PEROUGES : " CE N'EST PAS SEULEMENT UN TORTILLAGE DE CUL "

Marianne James dans la cathédrale de béton qu'est la gare TGV de Saint-Exupéry, Al Jarreau à la Cité internationale et cette rencontre magique entre Nathalie Dessay, la diva lyrique, et David Linx, splendide voix du jazz, pour un hommage à Nougaro. Ce fut tellement magique que l'un et l'autre se sont invités à chanter sur leurs prochains albums.

Justement, cette année paraît moins magique, plus conventionnelle. Cela sent un peu la naphtaline...
Si vous faites allusion à mes papys chanteurs, Delpech, Higelin et Adamo, sachez que c'est un choix sexuel assumé. Je les adore mes vieux ! Ils ont un super esprit. C'est génial d'entendre le public fredonner des airs qu'il n'a jamais oublié. Il y aura aussi Grand corps malade, bouleversant, mais aussi très drôle. Enfin Yuri Buenaventura, et lui ce n'est pas seulement un tortillage de cul ! Cela dit, 2007, c'est, en effet, un festival de transition, un entre-deux pour mieux réfléchir à l'avenir et poser le Printemps de Pérouges comme un label, une marque.

Vous allez devenir encore plus gourmande ?
Encore plus gastronome. Il y a un projet avec Marianne James à New York, à l'Automne. Et puis deux concerts qui sont d'importants paris. Le premier, ce sera le 2 novembre. Je fais venir Michaël Bublé à la Halle Tony Garnier. C'est un jeune et beau crooner, le nouveau Sinatra. Le second, pour Noël, ce sera Liz Mc Comb, que les lyonnais connaissent bien,à la salle 3000.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut