Mai 68, Renée Valet-Huguet : "Nous avons pleinement goûté aux libertés légères"

(salaire + 0,75 à 1,75 %) - Geismar en parle dans son livre.

Heureusement, nous les jeunes avons pleinement goûté par la suite aux libertés rudement obtenues. Libertés que je me plais à appeler "libertés légères". Les "malins" l'ont bien compris et nous ont créé des journaux "Salut les copains", "Mademoiselle Age tendre", etc... des émissions de radio qui ont propagé toutes les nouvelles modes, nous rendant addict déjà. Les homosexuels ont pu, grâce à la mode unisex ("Le blue jean pour elle et lui") se fondre dans la masse et craindre moins les regards. Et nous, filles, grâce à la pilule, avons pu aimer sans redouter l'aiguille à tricoter.

L'évènement 68 m'a tant marquée que j'ai voulu le raviver en donnant cette année au concours littéraire "La petite nouvelle de mode" ce sujet : "Mai 68 et ses libertés légères" (1er prix 800 euros attribués par la région + cadeaux vintage, avis aux amateurs !). Ainsi qu'il était écrit sur les murs : "L'imagination au pouvoir" !

Renée Valet-Hugue

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut