Festival d'Ambronay : un beau clair obscur

Le temple de la musique ancienne joue la carte de la nostalgie et fête ses trente ans avec des recréations d'œuvres et les artistes qui ont marqué l'histoire du lieu - comme Jordi Savall, William Christie, Gabriel Garrido, Christophe Rousset... Mais point d'anniversaire mélancolique à l'horizon puisque résolument moderne et toujours plus audacieux, l'événement s'ouvre à l'électro.
De la cour des Médicis au festival Nuits sonores

Au XVIème siècle, lors d'une union princière chez les Médicis, c'était ni plus ni moins que toute la fine fleur des compositeurs de l'époque, comme Marenzio, Caccini, Peri, Malvezzi, Archilei, Cavalieri et di Bardi qui s'unissaient pour créer une œuvre musicale. Naissait alors une partition majestueuse traçant les prémisses de l'opéra italien, La Pellegrina, soit six intermèdes que remonte Skip Sempé pour la seconde fois, vingt ans après une première à Ambronay. De nombreux concerts rendront aussi hommage à Monteverdi, avec entre autres Le couronnement de Poppée et, année anniversaire oblige, Haydn et Haendel seront fêtés dignement. Mais la surprise de cette édition réside dans un partenariat naissant avec le festival Nuits Sonores, pour "une nuit du baroque sonore", où Monteverdi côtoiera Piazzolla et l'électro, avec le concours d'artistes de tous horizons comme Jordi Savall, roi de l'insolite, Leonardo Garcia-Alarcón, en résidence au centre culturel d'Ambronay, et l'ensemble Aufgang (Barcelone), petits rois de l'électro. Trente ans, le plus bel âge ?
Festival d'Ambronay. Du 11 septembre au 11 octobre à Ambronay dans l'Ain.
04 74 38 74 34. www.ambronay.org

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut