Lyon en guerre détail couv
Lyon en guerre 1940-1944

Ça s'est passé un 6 août : Lyon bombardé par l'aviation américaine

De la réforme de l'abbesse de la Déserte en 1623 à la prise de fonction du préfet de police Georges Peyronne en 1984, Lyon Capitale rappelle à ses lecteurs les événements historiques ayant marqué les 6 août lyonnais au fil des siècles.

1623 : L'abbesse de la Déserte, Marguerite de Quibly, établit et fait signer par ses religieuses un règlement sur lequel elle va réformer l'abbaye selon la règle.

1694 : Ordonnance consulaire interdisant aux commerçants de placer des enseignes sans l'autorisation du voyer.

1744 : Grève et manifestations dans la ville, des ouvriers en soie, mécontents du nouveau règlement de la Fabrique.

1784 : Séjour à Lyon du Prince Henri de Prusse. ("Le comte d'Oels").

1793 : Dernière séance de l'Académie (le 8, la Convention dissout les Académies et les spolie).

1796 : Vente aux enchères de l'ermitage du Mont Cindre, à Saint-Cyr au Mont d'Or, à Nérée Burel.

Au XIXe siècle, la fin des palissades autour de la fontaine des Jacobins

1814 : Entrée solennelle de Madame, duchesse d'Angoulême. Elle quitte Lyon le 9 août au matin. Visites et fêtes.

1830 : Arrivée du nouveau préfet Paulze d'Ivoy.

1832 : Attroupement dans le clos Casati. Chants républicains, menace contre les fabricants.

1835 : Mort de Thomas Philibert Riboud, président à la Cour, membre de l'Académie, fondateur de la Société littéraire en 1778. Jasseron, Ain. (Né à Bourg, le 24 octobre 1775).

1839 : Décret ministériel autorisant les Frères de la doctrine chrétienne à créer un pensionnat aux Lazaristes.

1848 : Nouvelles élections municipales à Lyon (victoire des modérés) et La Guillotière (victoire écrasante du Club central démocratique). Dans le département, ont eu lieu le 30 juillet.

1850 : Treize conseillers municipaux de La Guillotière (sur 22) déclarent qu'ils n'iront pas saluer le Prince Président. Ils donneront leur démission dans les quatre jours suivants.

1861 : Des jardins sont dessinés devant les deux faces principales du Palais du commerce.

1868 : La fontaine de la place des Jacobins, par Desjardins, est débarrassée de ses palissades.

1882 : Mort de Antoine Élisabeth Cléophas Dareste de la Chavanne, ancien recteur de l'académie de Lyon. Lucenay les Aix (Nièvre). (Né à Paris, le 25 octobre 1820). Inhumé à Ste Foy.

Au XXe siècle, un congrès pour l'avancement des sciences

1906 : Tenue à Lyon du 35e Congrès de l'Association française pour l'avancement des sciences. Publication de "Lyon en 1906". (2 Vol.).

1942 : Prestation de serment de fidélité au chef de l’État, par les chefs des services publics de la Région.

1944 : Bombardement de Lyon par l'aviation américaine, 126 morts. Points visés : les dépôts de carburant. Destructions et dégâts : port Rambaud, port pétrolier (E. Herriot), Croix-Rousse, St Rambert, Oullins, St Didier, Champagne (dépôts de carburants et immeubles d'habitation).

1984 : Georges Peyronne, nouveau préfet de police, prend ses fonctions.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
D’abord journaliste à Jours de France, magazine spécialisé dans l’actualité des familles royales européennes, puis sur Europe 1 où il a narré pendant plusieurs années les destinées des grands de ce monde, Stéphane Bern s’est véritablement fait connaître du grand public le 31 août 1997, sur le plateau du journal télévisé de TF1, pour évoquer la mort de la “superstar” Lady Di. Dès lors, le chroniqueur royal lyonno-luxembourgeois est propulsé sur le devant de la scène. Depuis trois ans, il est au chevet du patrimoine français en péril, après avoi été nommé “Monsieur Patrimoine” par le président de la République. Rencontre avec un “raconteur d’histoires”, “profondément attaché à Lyon”, qui publie son 42e livre Les Records de l’histoire (Albin Michel) et un cahier de vacances spécial Secrets d’Histoire.
2 commentaires
  1. Alzekir - 6 août 2017

    1835 : Mort de Thomas Philibert Riboud, président à la Cour, membre de l'Académie, fondateur de la Société littéraire en 1778. Jasseron, Ain. (Né à Bourg, le 24 octobre 1775).Comment il peut avoir fonder quelques choses à 2 ans ?

  2. Robes Pierre - 7 août 2017

    Alzekir:::Riboud::Sauf erreur de lecture, né en 1775 , mort en 1835 ! 60 ans

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut