Fourvière
©Jean-Pierre Gobillot

Ça s'est passé à Lyon un 25 avril : publication du Concordat en 1802

De la publication à Lyon du Concordat en 1802 à l'inauguration de l'hôpital cardiologique Louis-Pradel par Jacques Chaban-Delmas en 1970, Lyon Capitale vous propose de (re)découvrir les faits historiques qui ont marqué les 25 avril au fil des siècles à Lyon.

1275 : Grégoire X quitte Lyon.

1455 : Acte consulaire accordant à François Sasset et ses compagnons, "facteurs de Cosme de Médicis", qui veulent s'installer à Lyon, le bénéfice des franchises et privilèges de la Ville et l'exemption fiscale pendant dix ans.

1483 : Arrivée à Lyon de François Paule, allant voir le Roi. Magnifiquement reçu, ne passe que peu de jours à Lyon.

1562 : Le cardinal Hippolyte d'Este est à nouveau promu au siège de Lyon, en place de François de Tournon, décédé.

1595 : Les troupes royales réoccupent Vienne.

1650 : Anne d'Albert de Chaulnes, nouvelle abbesse de Saint-Pierre, est intronisée.

1664 : Les Trinitaires achètent un tènement au bas du Gourguillon.

1691 : Inhumation d'André Falconet, ancien échevin (1667-1668), doyen du Collège des médecins. Lyon (Ste Croix). (Né à Roanne, le 12 novembre 1612).

1712 : Ouverture d'une grande mission donnée dans toute la ville par les jésuites, sur l'invitation de l'archevêque (Claude de Saint-Georges). Dure jusqu'au 26 mai. Prolongé au 31.

1785 : Installation de la loge "La Régularité". Vénérable : Billet.

1785 : Fête et Te Deum pour la naissance du duc de Normandie.

Publication à Lyon du Concordat en 1802

1802 : Publication à Lyon du Concordat.

1804 : Constitution de la Chambre des notaires de Lyon.

1806 : Cérémonie de reprise de l'habit, des religieuses clarisses, maison Saunier.

1850 : Décret présidentiel nommant le général de Castellane au commandement des 5e et 6e divisions, en plus de Gemeau, nommé à Rome. Fait son entrée le 10 mai.

1869 : Décret impérial érigeant en commune la section de Pierre Bénite, détachée d'Oullins.

1873 : Exécution capitale de Vacher, assassin d'un tailleur à St Georges de Reneins.

1877 : Décret du président de la République, constituant l'enseignement de la faculté mixte de médecine et de pharmacie de Lyon. Création véritable de la Faculté.

1889 : Décret nommant évêque de Digne le chanoine Pierre-Paul Servonnet. Pré convié le 27 mai. Sacré à St Jean le 25 juillet.

Inauguration de l'hôpital cardiologique Louis-Pradel par Jacques Chaban-Delmas

1911 : Le Conseil municipal décide d'installer le musée d'histoire naturelle dans le Palais de glace, acquis récemment.

1937 : Mort de Paul Gignoux, enfant de huit ans, frappé à coups de pierre par des écoliers, à la Croix-Rousse. Émotion et polémique contre l'école laïque. Inhumé à la Croix-Rousse (anc.), allée 15.

1954 : Ouverture de la Foire. Important pavillon de l'U.R.S.S. (la première fois depuis la guerre).

1966 : Mort de Mme Irma Grignon-Faintrenie, fondatrice et directrice de l'Université des Heures. (Né à Paris, le 7 octobre 1873).

1970 : Inauguration de l'hôpital cardiologique, par le Premier ministre (Chaban-Delmas).

1973 : Vol inaugural de la ligne Londres-Lyon, de la Compagnie "Cambrian-Airways". Visite à Lyon du lord-maire de Birmingham (F. Hall).e

1978 : René Caille est élu président de la Fédération départemental du R.P.R., en place de Louis Joxe.

1981 : Grève de la faim de l'abbé Christian Delorme (assisté du pasteur Jean Costil) pour obtenir l'arrêt des expulsions des enfants délinquants. Succès.

1985 : Mgr Albert Decourtray est créé cardinal. Consistoire le 25 mai.

1986 : Vernissage au Musée de l'Imprimerie de l'exposition Louis Bouquet.

1986 : Inauguration de la résidence d'HLM Dupasquier à la Grande Côte : 83 logements.

1987 : Exposition sur le Suaire de Turin aux facultés catholiques (du 9 au 12) puis au Centre municipal d'information (du 16 au 25).

1987 : Tenue à Lyon du 112e Congrès national des Sociétés savantes.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.

à lire également
Dès la fin du XIXe siècle, Lyon est l’une des plaques tournantes de l’anarchisme en France. À la veille de la Première Guerre mondiale, la bande à Bonnot terrorise le pays. Tout a débuté route de Vienne.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut