Fourvière 2015 Youssou N'Dour
© Youri Lenquette

Concert : symphonie N’Dour à Fourvière

Charisme, voix lumineuse, artiste engagé. Ajoutez l’orchestre de l’opéra de Lyon. Et vous aurez Youssou N’Dour en version symphonique sur la scène du théâtre antique.

Youssou N’Dour, c’est le début des années 1980, le groupe de jazz africain le plus excitant du monde (Super Étoile de Dakar), une musique nouvelle, le mbalax, mélange entre le sabar sénégalais traditionnel et l’électricité des musiques afro-américaines (jazz, funk, rock...). Artiste engagé et symbole (aux côtés de Fela Kuti, pour n’en citer qu’un) des musiques africaines libres, N’Dour deviendra en 2012, à l’instar de Gilberto Gil au Brésil, ministre de la Culture du Sénégal.

Même si, au cours des années 1990, le style flamboyant des débuts s’émousse au profit d’une world music plus sage destinée à conquérir le public occidental (merci Peter Gabriel et consorts...), Youssou N’Dour conserve ce charisme impétueux et une voix lumineuse et sans artifices.

Fruit d’une collaboration en 2000 avec le chef et arrangeur Scott Stroman, la déclinaison symphonique du répertoire du vocaliste, reprise ici en compagnie de l’orchestre de l’Opéra de Lyon, offrira au public de Fourvière un éclairage nouveau sur les compositions d’un des plus grands artistes de la fin du XXe siècle.

Youssou N’Dour – Samedi 20 juin à 20h, au théâtre antique, dans le cadre des Nuits de Fourvière 2015.
à lire également
Barbe-Bleue, opéra d’Offenbach – Mise en scène Laurent Pelly (à gauche sur cette photo de répétition) © Rémi Blasquez
L’Opéra de Lyon clôture souvent sa saison par une œuvre légère ou plus populaire. Cette année, c’est même une farce, tirant sur la pantalonnade, que l’on pourra aussi découvrir gratuitement en plein air le 29 juin.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut