argent-public-subvention-depense-300x225

Virements SEPA : UFC-Que choisir inquiète

Au 1er août prochain, la nouvelle norme européenne SEPA (Single euro payments area) entre en vigueur. Celle-ci vise une simplification des virements bancaires, dans l'ensemble des pays de la zone euro.

Elle remplace la double autorisation aujourd'hui nécessaire pour mettre en place ces paiements automatisés, du débiteur au créditeur et auprès de sa banque, en une seule procédure. Les associations de défense des consommateurs s'inquiètent des risques qui pèsent sur la sécurité des transactions, conseillant notamment aux personnes d'établir des listes blanches pour les virements acceptés et des listes noires, notamment pour les anciens virements n'ayant plus cours.

UFC-Que choisir a passé au crible les sites Internet de 128 banques. Près de la moitié des établissements du Rhône "taisent les principaux enjeux du SEPA à leurs clients", regrette l'association. Pis : "19 banques, principalement du Crédit Agricole, facturent, pour 5,2 euros en moyenne, par courrier, des frais d'information". Une disposition "en total doublion avec l'obligation d'information gratuite du client par les fournisseurs, déjà prévues par le SEPA".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut