salon du vin

Vin : la France sur la première marche du podium

La France redevient le premier pays producteur de vin, selon l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), avec 46,2 millions d’hectolitres dans ses cuves. Autre première place : la France, et plus particulièrement les Pays-de-la-Loire, comptent le plus de consommateurs.

Match serré entre la France et l’Italie ! Si les Italiens ont réussi à remporter la première place du podium en 2012, les Français la récupèrent en 2014. Ce sont pas moins de 46,2 millions d’hectolitres que l’Hexagone garde dans ses cuves, selon les chiffres du 23 octobre de l’Organisation internationale du vin et de la vigne (OIV). Soit 10 % de plus que l’an dernier.

Pourquoi ce retour en force ? Comme l’explique Le Monde, c’est en partie grâce à la météo. Elle a certes avantagé la France, mais pas ses deux autres concurrents. L’Italie a subi une perte de 15 % par rapport à l’an dernier, en ne totalisant que 44,4 millions d’hectolitres. L’Espagne, qui reste sur la troisième marche du podium, n’atteint que 37 millions d’hectolitres. Le reste de la production mondiale accuse une petite baisse, offrant donc un contexte favorable à la France.

Pays producteur mais aussi consommateur

Si l'on s’en tient aux chiffres, c’est le Vatican le plus gros consommateur de vin. Mais, suite à une démographie bien particulière (beaucoup d’hommes âgés sans enfants), il est hors concours. C’est donc, encore une fois, la France qui prend la première place, et plus particulièrement les Pays-de-la-Loire.

La société Bonial, spécialisée dans les catalogues digitaux, a publié une carte interactive qui chiffre la consommation française à 44,2 litres. Soit 59 bouteilles de 75 cl par personne et par an. Au sein de ce classement national, les Pays-de-la-Loire arrivent donc en tête avec 43,5 % de la population qui consomme du vin de façon hebdomadaire, selon les chiffres de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES). Suivent : Midi-Pyrénées (42,4 %) et le Languedoc-Roussillon (41,6 %). La preuve que les régions productrices ne sont pas les plus grandes consommatrices.

à lire également
Certaines associations ont lancé lors de ce mois de janvier l'opération "Défi de janvier" (mois sans alcool). La consommation reste forte dans la région et en France. Dans la région, 1 habitant sur 10 boit quotidiennement de l'acool. Le vin reste l'alcool préféré des Lyonnais et régionaux.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut