Gratte-ciel, à Villeurbanne (©Antoine Merlet)

Villeurbanne : l’expérimentation de piétonnisation du centre-ville prolongée

L'expérimentation de piétonnisation d'une partie du centre-ville de Villeurbanne va se poursuivre en septembre et octobre.

La ville de Villeurbanne a annoncé ce mercredi dans un communiqué avoir décidé de poursuivre l’expérimentation de piétonnisation de son centre-ville durant les mois de septembre et d’octobre. L'objectif est justement de tester ce dispositif hors de la période estivale. “Dans un objectif de qualité de vie en ville, d’apaisement de la circulation, de sécurisation des déplacements des piétons et de lutte contre la pollution automobile, la ville de Villeurbanne souhaite élargir les zones piétonnes en centre-ville et notamment aux Gratte-Ciel”, explique la municipalité.

Depuis une douzaine d’années déjà, la partie sud de l’avenue Henri-Barbusse et une partie de l’avenue Aristide-Briand (portion comprise entre les rues Verlaine et Servet) étaient rendues aux piétons pour des événements ponctuels.

“Cette fermeture s’organise sans interrompre les livraisons des commerces et sans empêcher l’accès des véhicules de secours ou de transports de personnes à mobilité réduite”, précise la ville de Villeurbanne. Cette dernière a par ailleurs déclaré que la prolongation a été aussi motivée par “les contraintes sanitaires qui obligent à élargir les terrasses et à maintenir les distances de sécurité dans les files d’attente des commerces.”

Cette expérimentation fera l'objet d’une étude en lien avec les services de la Métropole avant la rédaction d'un bilan établi établi avec les commerçants et les riverains.

à lire également
Grégory Doucet © Antoine Merlet
Ce premier week-end de piétonnisation à Lyon, marqué par une forte pluie, a connu un succès mitigé. Difficile donc, d'en tirer un bilan. Grégory Doucet s'est tout de même félicité de l'opération sur les réseaux sociaux.
2 commentaires
  1. Georges Marchais - 26 août 2020

    apaisement de la circulation ?

    Toujours les mêmes rodéos toutes les nuits avenue Salengro, la mairie se fout de nous!

  2. Galapiat - 26 août 2020

    Piétonisation , la fin du commerce en ville les clients potentiels se rabattent alors sur les grandes surfaces avec parkings gratuits , demeurent épiceries bistrots boucheries orientales, kebabs, banques et assurances, il suffit de se rendre dans 2 villes , une , 10 km sud de Lyon à optée pour une rue traditionnelle avec ses stationnements, elle est attrayante , de nouveaux commerces voient le jour, l'autre 6 km plus au sud , rue piétonne, et sens unique, plus aucun commerces sur un des axes, demeure banques , assurance, tabac, même la maison de la presse est fermée.On en compte plus les fonds de commerces murés. Les natifs qui en on possibilité désertent pour les villages environnants.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut