Repas de Noël organisé par les Petits Frères des Pauvres à Vénissieux
© Les Petits Frères des Pauvres

Vénissieux : 350 personnes isolées accueillies pour Noël

Comme chaque année, les Petits Frères des Pauvres de Lyon organisent un repas de Noël pour permettre aux personnes seules de se retrouver pour partager un moment convivial. Lundi 25 décembre, ils étaient environ 350 sur l'ensemble de la région à bénéficier de la générosité des bénévoles.

Repas de Noël organisé par les Petits Frères des Pauvres à Vénissieux

© Les Petits Frères des Pauvres
Repas de Noël organisé par les Petits Frères des Pauvres à Vénissieux

Alors que les familles se réunissent pour s'échanger de nombreux cadeaux, d'autres se retrouvent seules le jour de Noël. Une idée insoutenable pour les bénévoles des Petits Frères de Pauvres de Lyon qui ont hier, lundi 25 décembre, permis à plus de 350 personnes de profiter d'un repas chaleureux à Vénissieux. François Auffray, directeur du Patio des Petits Frères des Pauvres, c'était une "belle fête, fraternelle et chaleureuse."

Bénévoles & repas de Noël

Pas de chiffres exacts pour l'instant, pour tous les repas organisés sur l'ensemble de la ville. Mais à Vénissieux, bénévoles et personnes seules se sont croisées toute la journée, dans une logistique impeccablement huilée. "Il y a les bénévoles-chauffeurs, qui s'occupent du transport des personnes conviées, mais aussi tous ceux qui ont fait le service", explique François Auffray. Ils étaient entre 80 et 90 bénévoles présents hier midi, pour le repas de Noël.

Repas de Noël organisé par les Petits Frères des Pauvres à Vénissieux

© Les Petits Frères des Pauvres
Repas de Noël organisé par les Petits Frères des Pauvres à Vénissieux

Des fleurs avant la bûche

Fidèles à leur devise, "Des fleurs avant le pain", les Petits Frères des Pauvres ont remis à chaque personne conviée, une rose. "Là où on fait la fête, il y a toujours des fleurs, rappelle François Auffray, c’est pour symboliser l'attention, l'amour qu'on porte aux autres." Au menu, un véritable repas de Noël : foie gras, volaille aux marrons et bûche au chocolat. Sans oublier les pères Noël qui ont distribué des papillotes. Pour l'association, le repas permet surtout de ""lutter contre l'isolement des personnes, qui est encore plus durement ressenti en période de fête. Notre but c'est avant tout de les remettre dans la farandole de la vie, de tisser du lien, et de permettre le partage et la fraternité, qui sont les valeurs fortes de notre association", conclut François Auffray.

à lire également
Un duo bénévole-réfugié en plein montage du festival Lyon BD © Tim Douet – juin 2018
Dans le cadre de Lyon BD, la galerie de la place des Terreaux accueille du 5 au 10 juin une exposition sur les réfugiés dans la BD. Mais le festival va plus loin, intégrant à son équipe de bénévoles des réfugiés membres de l’association Singa.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut