Vénissieux : 174 salariés menacés par la fermeture de Jean Delatour

La liquidation du groupe Jean Delatour, dont le siège se trouve à Vénissieux, devrait être prononcée par le tribunal de commerce le 11 avril prochain.

En 1981, le fabricant de bijoux et horloger Jean Delatour ouvrait sa première horlogerie à Vénissieux. Mais trente ans plus tard, face à la crise économique et à une forte concurrence dans ce secteur, l'entreprise se trouve en difficulté, avec notamment une perte de près de 10 % de son activité en 2013. Certaines boutiques du groupe avaient déjà été placées en redressement judiciaire. Le 6 avril prochain, quelques jours avant que la liquidation du groupe ne soit prononcée par le tribunal, les 25 points de vente Jean Delatour fermeront leurs portes et les 50 salariés du siège social de Vénissieux perdront leur emploi. En totalité, 174 emplois sont supprimés. Ce lundi, les représentants du personnel ont reçu l'information que les salariés ne percevraient pas la prime de licenciement pourtant prévue par le droit du travail. Un mouvement de protestation s'organise et une manifestation devrait avoir lieu.

à lire également
Le délibéré rendu ce mardi 16 juillet dans l'affaire du GSP de Vénissieux met hors de cause six policiers sur les sept poursuivis pour des faits de corruption. Ils sont en revanche tous condamnés pour violation du secret professionnel. Les avocats comme le parquet ont dix jours pour faire appel.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut