Urbanisme tactique à Lyon : le 6e s'inquiète de voir les vélos prendre la place des voitures

La métropole de Lyon, en concertation avec la ville, le Sytral et les associations, vient de déployer une stratégie d'urbanisme tactique pour rééquilibrer l'espace public. Néanmoins, le maire du 6e arrondissement de Lyon s'inquiète de cette stratégie employée par plusieurs métropoles mondiales dans le cadre de l'épidémie de coronavirus COVID-19. 

Mise à jour du 7 mai : la mairie du 6e a apporté des précisions à Lyon Capitale suite à son communiqué, "nous soutenons la politique de l'urbanisme tactique, nous souhaitons seulement mettre en garde sur le choix de certains axes et la sécurité. L'urgence se retrouve aussi sur les piétons et les abords et des écoles". 

De l'urbanisme tactique, oui, mais pas à la place des voitures, c'est en substance le communiqué de presse que vient d'adresser Pascal Blache, maire du 6e arrondissement de Lyon. L'élu regrette "une stratégie de déconfinement trop centralisée", alors que cet urbanisme tactique a été élaboré en concertation avec la métropole de Lyon, les maires d'arrondissement, la mairie centrale et les associations.

Ce même urbanisme tactique consiste à encourager les modes actifs et permettre de maintenir les distances entre les individus qu'ils soient à pied, en trottinette ou à vélo, tout en rééquilibrant un espace public largement construit autour de la voiture.

Or, invoquant "la sécurité" la mairie du 6e se dit "inquiète", "du choix de la Métropole de retenir le quai Charles de Gaulle comme axe prioritaire, alors que 2 voies de bus sécurisées sur le quai Achille Lignon permettent d’accueillir les vélos". Une proposition qui ne peut cependant pas tenir pour plusieurs raisons : les deux voies de bus accueillent des véhicules rapides en site propre ce qui ferait courir un danger aux cyclistes, par ailleurs, l'essence même de l'urbanisme reste de rééquilibrer l'espace pour bénéficier à tous.

Par ailleurs, la mairie du 6e indique : "rue Duquesne, les tracés, déjà effectués, ne prévoient pas d’aires de zones de livraison pour les commerçants", zone pourtant où le stationnement ne manque pas avant la stratégie d'urbanisme tactique, mais aussi après.

"Les aménagements mis en place doivent s’envisager comme des mesures temporaires et transitoires, réversibles à tout moment si la situation l’exige. Nous voyons bien sûr aussi, dans cette expérimentation, une opportunité de faire évoluer la Ville", conclut la mairie du 6 dans un exercice "d'en même temps".

Plusieurs grandes métropoles mondiales sont en train de procéder à ce rééquilibrage de l'espace public, à l'image de Berlin ou New York. L'urbanisme tactique étant vu comme l'une des clés du déconfinement.

à lire également
Le bilan n'est pas forcément mauvais ce mardi soir dans les hôpitaux de la région. Oui, il y a plus de patients hospitalisés des suites du covid-19. Mais une légère hausse, bien inférieure à celle enregistrée au printemps. Pour le moment.
5 commentaires
  1. DiminuerLaPollution - 6 mai 2020

    Monsieur Florian Deligia,
    à propos du quai Charles de Gaulle , dix minutes d’observation d'une carte permet de démontrer l'idiotie (je pèse mes mots) de la fausse voie vélo au milieu des voitures, surtout là pour supprimer par idéologie une voie voiture :
    le quai Charles de Gaulle, c'est un boulevard urbain 2x3 voies avec séparation centrale. il fait suite ou précède un autre boulevard urbain , le périphérique et une autre deux fois deux voies , le long de la doua (limité à 70km/h d'ailleurs)
    Il sert de porte d'entrée à Lyon depuis et vers le périphérique (les panneaux lyon centre du périph amène sur le quai Charles de Gaulle). D’où sa taille.
    Or, aucun vélo ne roulera sur le périphérique. Même Kim Jong Feld n'y pense pas, c'est dire. donc venant du nord , donc du periph, pas un seul vélo ne passera ici.
    Ce quai dessert donc le périphérique, mais aussi le campus de la doua. interessant, c'est plein d’étudiants fans de vélo (puisque ca ne se vole pas un vélo sur un campus, vous avez fait deux trois études , vous le savez peut être...)
    Donc là on pourrait trouver un intérêt à faire rouler des vélos depuis la doua sur le quai cdg .
    Parce qu'on pourrait imaginer que les étudiants qui habiteraient Lyon et seraient courageux, iraient sur cette voie vélo temporaire pour rejoindre le campus. Sauf que c'est plus qu'improbable pour d'évidentes raisons de distance , la plus part des étudiants utilisant le tram depuis charpenne relié au métro, et surtout, c'est parfaitement inutile maintenant puisque détail intéressant, le campus est fermé jusqu'en septembre 2020 :-).

    Ensuite, vous écrivez, et là c'est le grand délire, à propos de l'utilisation du vélo sur les voies de bus , coté parc :
    "les deux voies de bus accueillent des véhicules rapides en site propre ce qui ferait courir un danger aux cyclistes"
    Donc les vélos ne devraient pas rouler sur les voies de bus parce qu’ils sont rapides ???!!!

    J'imagine donc que vous n'empruntez JAMAIS les voies de bus avec votre vélo, parce que ça vous fait courir un GRAND danger ..... !!! Sérieusement , vous lisez ce que vous écrivez ??

    D'ailleurs, il y a au moins 3 stations de velov le long de ces 2 voies de bus entourées de nature.
    Ces stations ont surement été posées là parce que circuler sur les 2 voies supers agréables et tranquilles , ou sur le large chemin à coté, est horriblement dangereux pour les cyclistes ... N'importe quoi.
    De plus , savez vous quelle es la vitesse des bus le long de la cité. Non ? 30km/h. ligne droite parfaitement dégagée, aucune intersection sauf des passages piétons et vous voulez faire croire que c'est dangereux de rouler à vélo à cet endroit ??? Pour tout vous dire, j'habite à la cité , et j'utilise mon vélo tous les jours. Donc je sais un tout petit peu plus que vous la REALITE de rouler à vélo à cet endroit. Et j'adorerais que toutes les voies vélos de Lyon soient comme ces 2 voies de bus de la cité le long du quai Charles de Gaulle.
    Et JAMAIS , je n'aurais l'idée de me taper la pollution des voitures alors que justement , je peux en être TOTALEMENT isolé grâce à ces deux voies de bus coté parc.
    Vous savez, quand on décolle complètement de la réalité et que l'on faire de la pure idéologie, on se plante toujours. C'est exactement le même délire ridicule que les jardinières sur les voies de bus en presqu’île, aujourd'hui supprimées . forcement, la réalité reprend le dessus .
    Mettre une voie de vélo sur le quai Charles de Gaulle est une totale pure et absolument certaine idiotie.
    Vous trouverez assez peu d'exemple de choix aussi 100% aberrant chez des politiques.
    Pour finir, et histoire d'enterrer définitivement cette bêtise, savez vous que vous avez , en plus des deux voies de bus , du chemin , une voie au bord du rhône , sur les bas quais, là aussi sans aucune voiture, aucun feux, et la vue sur le rhône ??? Non , vous ne pouvez pas dire que vous savez de quoi vous parlez , sinon l'évidence de l'ineptie de cette ridicule, politique et inutile voie de vélo vous sauterait au visage;
    Et jamais vous n'auriez oser écrire les deux raisons.
    Si vous n’êtes pas un extrémiste politique, vous comprendrez que je suis un cycliste, que je ne me déplace qu'à vélo en ville ou à pied, et parfois en bus pour le retour, que je vis à la cité justement parce que c'est au pied du parc et d'un accès direct à l’extérieur et que je suis horripiler par les délires de politiciens aberrants défendus par des ignorants. Oui , c'est pas très gentil , mais des bêtises si considérables et dont l'évidence se voit en dix minutes, ça ne mérite pas meilleur qualificatif. Allez sans rancune, votre jeune age ne vous aillant pas aidé à faire le tri .

    1. Florent Deligia - 6 mai 2020

      La meilleure des réponses sera d'aller rouler à vélo sur place.

      Merci pour votre message.

  2. Bpo - 6 mai 2020

    Le niveau d'analyse et la prise de recul des journalistes de Lyon Capitale m'inquiète...
    Habitant du 6ème, limite 3ème, je fais 100% de mes déplacements en vélo/TCL (surprise!!! Tous les habitants du 6ème n'ont pas de BMW...).
    Je soutiens totalement la mise en place de pistes cyclables mais sur le quai CDG c'est une aberration !

  3. Quentin VUVIET - 6 mai 2020

    Cet article est gênant. Ce n'est ni un reportage, ni une dépêche, ni un communiqué de presse, ni une tribune, ni un vérificateur des faits. Là, j'ai juste l'impression de voir un commentaire de réseau social. Et pourtant je suis un défenseur du vélo donc je suis parti avec un a priori favorable ... Mais voilà, ce que dit DiminuerLaPollution est exact : on est dans l'idéologie aveugle. On n'assiste pas une confrontation du discours politique avec la réalité, on assiste à la confrontation de deux approches, de deux lignes politiques. C'est tout le problème quand un journaliste répond lui-même aux questions qu'il est censé soulever chez le lecteur. C'est tout le problème quand un journaliste n'utilise pas des données mais des arguments non sourcés. Et ce qui est particulièrement désagréable dans cet exercice c'est qu'on assiste, au final, à un match inégal entre la mairie qui voit son texte tronqué, sorti de son contexte général et un journaliste qui a le rôle de juge et de parti. Le problème, c'est qu'avec les réseaux sociaux, la personne peut répondre directement au moins ...

  4. Bernard Girard - 7 mai 2020

    Bonjour

    Des questions à Mr "DiminuerLaPollution" svp :
    Si toutes les voies vélos existantes entre Rhône et Parc de la Tête d'Or sont satisfaisantes, vos voisins résidents de la Cité se déplacent-ils pour autant tous - ou en proportion élevée - en vélo ? Si non, pourquoi, selon vous ?

    Les voies réservées aujourd'hui aux vélos entre le pont Churchill et le pont Poincaré sont-elles toutes recouvertes d'une surface "bien roulante" de type asphalte, béton ou enrobé, ou au contraire y a t-il encore des sections "en terre" - comme je crois me souvenir ?

    Si sections en terre il y a, est-on sûr que leur utilisation par un nombre accru de cyclistes (en particulier après la rentrée universitaire) ne générera pas de plus en plus d'irrégularités du plan de roulement, (des trous) ?

    Si des cyclistes en nombre accru se mettent à rouler sur le site propre des TCL, ne finiraient ils pas par gêner les bus, et être mis en danger par eux ?

    La piste vélo actuelle bute à l'Est sur la salle 3000 : la continuité entre elle et les voiries de La Doua ne peut se faire que si les cyclistes passent sur la voie des bus, puis dans le carrefour du Transbordeur (sous l'auto-pont).

    On peut penser que déjà un certain nombre de ces cyclistes, empruntant le Pont Poincaré (qui recevra aussi des bandes cyclables "tactiques"), ne pourront faire autrement que d'emprunter ce carrefour.
    Êtes vous sûr qu'une masse plus importante de cyclistes - après la rentrée universitaire - pourront y passer, dans des conditions de sécurité satisfaisantes ?

    Ne sera t-il pas au contraire préférable de permettre à une partie de cette masse de passer ailleurs, c'est à dire sur la voie "tactique" prévue sur le quai Charles de Gaulle ?

    Merci de vos réponses.
    Bien à vous

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut