Urbanisme tactique à Lyon : le 6e s'inquiète de voir les vélos prendre la place des voitures

La métropole de Lyon, en concertation avec la ville, le Sytral et les associations, vient de déployer une stratégie d'urbanisme tactique pour rééquilibrer l'espace public. Néanmoins, le maire du 6e arrondissement de Lyon s'inquiète de cette stratégie employée par plusieurs métropoles mondiales dans le cadre de l'épidémie de coronavirus COVID-19. 

Mise à jour du 7 mai : la mairie du 6e a apporté des précisions à Lyon Capitale suite à son communiqué, "nous soutenons la politique de l'urbanisme tactique, nous souhaitons seulement mettre en garde sur le choix de certains axes et la sécurité. L'urgence se retrouve aussi sur les piétons et les abords et des écoles". 

De l'urbanisme tactique, oui, mais pas à la place des voitures, c'est en substance le communiqué de presse que vient d'adresser Pascal Blache, maire du 6e arrondissement de Lyon. L'élu regrette "une stratégie de déconfinement trop centralisée", alors que cet urbanisme tactique a été élaboré en concertation avec la métropole de Lyon, les maires d'arrondissement, la mairie centrale et les associations.

Ce même urbanisme tactique consiste à encourager les modes actifs et permettre de maintenir les distances entre les individus qu'ils soient à pied, en trottinette ou à vélo, tout en rééquilibrant un espace public largement construit autour de la voiture.

Or, invoquant "la sécurité" la mairie du 6e se dit "inquiète", "du choix de la Métropole de retenir le quai Charles de Gaulle comme axe prioritaire, alors que 2 voies de bus sécurisées sur le quai Achille Lignon permettent d’accueillir les vélos". Une proposition qui ne peut cependant pas tenir pour plusieurs raisons : les deux voies de bus accueillent des véhicules rapides en site propre ce qui ferait courir un danger aux cyclistes, par ailleurs, l'essence même de l'urbanisme reste de rééquilibrer l'espace pour bénéficier à tous.

Par ailleurs, la mairie du 6e indique : "rue Duquesne, les tracés, déjà effectués, ne prévoient pas d’aires de zones de livraison pour les commerçants", zone pourtant où le stationnement ne manque pas avant la stratégie d'urbanisme tactique, mais aussi après.

"Les aménagements mis en place doivent s’envisager comme des mesures temporaires et transitoires, réversibles à tout moment si la situation l’exige. Nous voyons bien sûr aussi, dans cette expérimentation, une opportunité de faire évoluer la Ville", conclut la mairie du 6 dans un exercice "d'en même temps".

Plusieurs grandes métropoles mondiales sont en train de procéder à ce rééquilibrage de l'espace public, à l'image de Berlin ou New York. L'urbanisme tactique étant vu comme l'une des clés du déconfinement.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut