Une prostituée attaque la Ville de Lyon

Ce mercredi Karen traînait la ville de Lyon devant le tribunal administratif en référé. En cause l'arrêté du 20 mai dernier interdisant le stationnement des véhicules destinés " au séjour ou à une activité professionnelle " . Un périmètre beaucoup trop étendu selon l'avocat Me Barrioz " entre 12 et 15 % du 7è et du 8è arrondissement ". C'est donc tous les habitants du quartier qui sont touchés. " Il est impossible aux forces de police de distinguer un véhicule appartenant à des prostitués ou non, du coup de véhicules d'habitants se font également enlever " renchérit Jérôme Exspuesto, de l'association Cabiria. Pour Karen, la situation devient intolérable " on en a marre d'aller au boulot la peur au ventre en craignant de se faire enlever le camion. J'ai déjà été verbalisée alors que je n'étais même pas dans le véhicule' . Pourtant, plaide-t-elle " je travaille dans une zone industrielle où tout est fermé à partir de 19heures, je ne laisse aucun détritus sur place ". Bref où sont les nuisances pour les riverains ? Le tribunal administratif devrait rendre son jugement en fin de semaine. Si la suspension de l'arrêté est obtenue, il restera le jugement sur le fond, plus tard, qui demande purement et simplement son annulation. Pour la première fois les prostituées font donc valoir leurs droits directement devant les tribunaux. Bien sûr, elles préféreraient que des solutions soient trouvées par la concertation avec Jean-Louis Touraine l'adjoint chargé de la sécurité. Elles se disent prêtes à le rencontrer.

Pierre Gandonnière

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut