faits divers arrestation police
Gendarmerie © Tim Douet

Une course-poursuite folle de 220 km entre la Drôme et l’Isère

En début de soirée, vendredi, un automobiliste a refusé de se soumettre à un contrôle des gendarmes à Saint-Marcellin, en Isère. Il a été rattrapé entre Romans-sur-Isère et Valence dans la Drôme après 220 km de course-poursuite.

Tout commence par un banal contrôle routier de la gendarmerie à Saint-Marcellin, un peu avant 20 heures. Selon les informations du Dauphiné Libéré, un jeune homme de 26 ans, au volant d’un utilitaire, a voulu esquiver le contrôle en s’engageant sur l’A49.

Le fuyard a roulé vers Grenoble puis a emprunté l’A48 pour se rendre en direction de Lyon, le tout poursuivi par les forces de l’ordre. Parvenu à Saint-Quentin-Fallavier, à la frontière entre le département de l’Isère et du Rhône, le chauffard à fait demi-tour direction la Drôme.

Les gendarmes ont dû ouvrir le feu sur les pneus de l’utilitaire pour mettre un terme à cette poursuite digne d’un film d’action. Le conducteur a été interpellé vers 21h25 après avoir parcouru 220 km les forces de l’ordre aux trousses. Originaire de Saint-Marcellin, l’homme au volant a été contrôlé positif aux stupéfiants et roulerait sans permis de conduire. Il a été placé en garde à vue et doit être présenté le 1er mars au parquet de Valence.

2 commentaires
  1. JANUS - 29 février 2020

    contrôlé positif aux stupéfiants et roulerait sans permis de conduire….Tout est dit !

  2. Galapiat - 29 février 2020

    messieurs chapeau bon boulot, vous faites honneur à votre charge.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut