Moustique tigre © DR

Un premier cas de dengue autochtone dans le Rhône

Un premier cas de dengue autochtone a été détecté dans le département du Rhône.

La Préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes et l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes ont signalé lundi un cas de dengue autochtone dans le département du Rhône. La personne infectée habite Caluire-et-Cuire et n’a pas fait de voyage récent à l’étranger. La maladie aurait donc été contractée dans la région lyonnaise. “La dengue ne se transmet pas directement de personne à personne, mais par l’intermédiaire d’une piqûre d’un moustique de l’espèce Aedes albopictus (dit “moustique tigre”). Le moustique ne transmet pas habituellement le virus en métropole. Mais lors d’une piqûre d’une personne infectée, le moustique peut prélever le virus et après quelques jours, le transmettre à une autre personne”, explique l'ARS. On parle de cas autochtone quand une personne a contracté la maladie sur le territoire national et n’a pas voyagé en zone contaminée dans les 15 jours précédents l’apparition des symptômes.

La maladie peut alors se manifester chez la personne qui a été piquée en moyenne dans les 4 à 7 jours après la piqûre infectante. Le Caluirard infecté est aujourd'hui guéri. À ce jour, il s’agit du seul cas connu dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes et la cellule régionale de Santé publique France vont désormais réaliser une enquête épidémiologique les mardi 24 et mercredi 25 septembre entre 12h et 19h, sur la base d’un questionnaire, auprès des habitants situés à proximité du lieu de vie de la personne qui a été infectée. Toutes les personnes concernées par l’enquête en cours sont actuellement informées.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut