faits divers
Le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de l’Isère a constaté le décès. © Tim Douet

Un parapentiste décède à la frontière de l’Isère 

Samedi midi, un homme d’une trentaine d’années est décédé peu de temps après avoir gravi la montagne de la Meije au sud de l’Isère, à la frontière avec les Hautes-Alpes. 

La série noire des accidents de parapente se poursuit au sud de Lyon. Samedi 14 août, un parapentiste de 33 ans a fait une chute mortelle à Villar-d’Arène, en bordure de l’Isère et des Hautes-Alpes. Un peu moins de 24 heures auparavant, un premier pratiquant avait lui aussi perdu la vie en s’écrasant dans les arbres, à Puy-Saint-André (Hautes-Alpes). 

Selon les premières informations recueillies par l’AFP auprès du PGHM de l’Isère, le parapentiste décédé samedi venait d’effectuer l’ascension de la montagne du Meije, dans le massif de l’Oisans. Les gendarmes de haute montagne précisaient à l’agence de presse "sa voile se serait fermée, il est alors parti en torche avant de s'écraser au sol". Une enquête a néanmoins été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de sa mort. 

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut