© O. Chassignole

Un jeune épileptique expulsé d'un vol pour rentrer à Lyon depuis Dubaï

La mère de l'adolescent de 17 ans, journaliste pour la chaîne Euronews, a raconté  les difficultés engendrées par la décision du personnel de bord de la compagnie Emirates, qui n'a pas voulu échanger au téléphone avec le médecin et a choisi de débarquer toute la famille de l'avion.

Le certificat médical autorisant Elias Kumar à voyager n'a pas convaincu le personnel de bords de la compagnie aérienne Emirates. Ce mercredi, la présentatrice Isabelle Kumar de la chaîne Euronews, dont le siège est basé à Lyon, a été expulsée d'un vol avec son compagnon et ses trois enfants. Juste avant le décollage, la mère de famille demandait à l'équipe s'il était possible d'installer son fils de 17 ans à côté d'un siège vide : une mesure de précaution dans le cas où le stress du décollage provoquerait une crise d’épilepsie à Elias, également atteint d'autisme. La famille était sur le point de rentrer à Lyon après une année passée en Nouvelle-Zélande et plusieurs vols pour faire le chemin retour. Une dernière étape d'un long voyage qui s'est avérée traumatisante, comme l'a raconté la journaliste sur les réseaux sociaux.


Dès la demande d'Isabelle Kumar de placer son fils à côté d'un siège vide, le personnel de bord lui demande un certificat médical. Ce dernier indique que l'état clinique d'Elias Kumar est compatible avec les vols en avion, mais cela ne convainc pas le personnel. La famille décide d'appeler le médecin pour qu'il leur confirme ce qu'il est inscrit sur le certificat, mais le personnel n'aurait simplement pas voulu lui parler. L'équipe aurait même menacé de demander l'intervention de la police si la famille refusait de quitter l'appareil à destination de Lyon. Ce n'est qu'une fois toute la famille débarquée de l'avion et leurs bagages retirés de la soute que le personnel au sol admettra que l'adolescent peut prendre l'avion. Mais à l'aéroport de Dubaï, plus aucun vol n'est à destination de Lyon. Le récit de la journaliste provoque de nombreux articles de presse, à commencer par le site Euronews, la chaîne pour laquelle elle travaille, mais aussi le site du quotidien britannique Le Guardian. Après huit heures d'attente, la compagnie leur propose de prendre un  avion le lendemain pour Genève. La nuit d'hôtel est prise en charge, mais la famille devra payer 646 euros pour faire le voyage de Genève à Lyon.  Si la compagnie a adressé une réponse à Euronews suite à son article, écrivant être "sincèrement désolés de l'angoisse et de la gêne causées à Mme Kumar et sa famille", Isabelle Kumar n'a pas été contactée en personne pour de telles excuses.

à lire également
La nouvelle scène culinaire lyonnaise est peut-être en passe de devenir un nouveau hotspot européen, voire mondial. Une nouvelle génération de chefs explose les codes et ébouriffe la cuisine made in Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut