Trottinette Lime place Bellecour

Trottinettes à Lyon : trottoirs interdits… tout ce qui va changer

Un projet de décret du ministère des Transports est en cours après la multiplication des accidents entre piétons et trottinettes ces dernières semaines. La ville de Lyon va aussi prendre des mesures.

Les accidents avec les piétons se multiplient ces dernières semaines. Le gouvernement a décidé de frapper fort avec un projet de décret du ministère des Transports pour encadrer cette nouvelle pratique de transport de masse.

La mesure phare est l’interdiction pour les trottinettes électriques de rouler sur les trottoirs, à partir de la rentrée de septembre, comme le révèle Le Parisien. Ceux qui ne respecteront pas cette interdiction se verront infligés une amende de 135 euros.

Un gilet fluorescent obligatoire la nuit

En terme d’équipements, aussi, la règlementation sera plus stricte. Un utilisateur de trottinette devra avoir au minimum 8 ans. L’utilisation des écouteurs, "au volant" de la trottinette, sera interdite. De nuit, il sera également obligatoire de porter un gilet fluorescent.

A Lyon, dans certaines rues fréquentées, les trottinettes électriques en libre service vont automatiquement se brider à 8 km/h au lieu de 25 km/h. D'après le journal Le Progrès, Lime, le premier opérateur de trottinettes en libre service arrivé à Lyon, a annoncé que ses deux roues seront bridées à 8km/h dans les zones piétonnes. Cette réduction concerne les rues Saint-Jean, rue de la République, rue Mercière, rue Moncey et rue Victor-Hugo.

Bientôt des stationnements dédiés aux trottinettes

La ville va également mettre en place une taxe d'occupation de l'espace public pour les véhicules en libre service. Les opérateurs qui proposent des trottinettes électriques devront s'acquitter de 30 euros par an et par deux roues dont on estime le nombre à plus de 5000 actuellement à Lyon.

La ville compte aussi mettre en place des stationnements dédiés aux trottinettes. Ils seront matérialisés au sol par des rectangles. La ville veut en finir avec les stationnements anarchiques, où les trottinettes sont posées n'importe où sur la chaussée, sur les trottoirs ou sur les ponts.

Lire aussi : Lyon va demander 30 euros par trottinette électrique aux opérateurs

5 commentaires
  1. JANUS - 4 mai 2019

    A Lyon , avec 7 fournisseurs de trottinettes, il est plus que nécessaire que le politique et les élus prennent leur responsabilités sur un mode de déplacement usant de l'espace public sans en assumer le coût et très accidentogène. CQFD

  2. mb - 4 mai 2019

    Pourquoi septembre. On attend combien de blessés avant d'appliquer ?

  3. ALAIN CHAN - 4 mai 2019

    Il faut évidemment créer un règlement avec le développement des trottinettes partout. Cela étant, il y plein de fournisseurs de voitures en ville. (Renault, Peugeot...) et ils usent largement de l'espace public, créés des accidents et personne ne leur demandent d'en assumer le coût. Au contraire, on dépense tout l'argent pour leur permettre de circuler partout et tout le temps. Pendant longtemps et encore aujourd'hui, la voiture se garait n'importe où, sur les trottoirs ou ailleurs, pollue et tue pas mal mais qui s'en soucie.
    Car combien de morts en ville avec les trottinettes et de blessés et combien avec les voitures ? Si nous prenons les problèmes de respiration et maladies diverses, nous devrions plutôt interdire la voiture en ville et permettre tous les modes alternatifs. Malheureusement, ce n'est pas pour demain.

  4. Galapiat - 5 mai 2019

    Ritournelle bobos , écolos.

  5. Ptit Louis - 5 mai 2019

    Zone Piétonne ou zone à trottinette bridée ???

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut