Michel Delpuech Préfecture 4.11.2016
© Tim Douet

Travail illégal : deux chantiers suspendus par le préfet dans le Rhône

La préfecture du Rhône a annoncé de mardi avoir suspendu deux chantiers à Rillieux-la-Pape et Lyon 7 pour travail illégal.

La préfecture du Rhône a annoncé dans un communiqué que le préfet Michel Delpuech avait suspendu deux chantiers dans le département pour travail illégal. Il s'agit du chantier "Fireworks" situé à l’angle de l’avenue de l’Hippodrome et de la rue Mercière à Rillieux-la-Pape et du chantier de "La Grande Halle", situé au 75 rue de Gerland à dans le 7e arrondissement.

Le préfet s'est basé sur un rapport de l’inspection du travail en date du 27 octobre 2016 qui a mis en évidence que "les deux entreprises étrangères ont pour seul but de fournir de la main-d’œuvre non déclarée en France, dont une partie est étrangère et non issue de l’Union européenne", a indiqué la préfecture. Ce rapport décrit également que ces sociétés ont apporté leur main d’œuvre, sous couvert de détachements, à l’entreprise française, leur donneur d’ordre et employeur pour les chantiers. Les salariés viendraient du Portugal.

"Les faits reprochés à ces sociétés et à cette entreprise française sont graves et perdurent depuis mai 2015", indique la préfecture qui a conclu que cela constituera "une fraude s’élevant globalement à plus d’un million d’euros de charges sociales".

Lire aussi sur lelanceur.fr :

à lire également
La circulation différenciée monte d'un cran ce samedi 25 janvier à Lyon, suite à un pic de pollution aux particules fines. Si vélos ou passagers du réseau TCL peuvent circuler sans contrainte, pour les autres véhicules, les règles sont plus strictes. 
2 commentaires
  1. Marine - 13 décembre 2016

    Juste pour mon information pensez vous que ce soit normal de voire des salariés travailler sur des chantiers immobiliers sur la duchère le wk ??? Vous avez parfois des peintres, des maçons qui bossent le dimanche !! Normalement le travail du wk doit être déclaré à la L'INSPECTION DU TRAVAIL et à la PRÉFECTURE. Mais bon personne ne se pose de questions ! nous sommes sur la Duchère.

  2. Pifpafpoum - 14 décembre 2016

    Merci bien, monsieur le Préfet.Je serai pleinement enthousiaste si on connaissait le montant dérisoire de l'amende pour ces deux entreprises et les conséquences anodines pour le donneur d'ordre.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut