périphérique - photomontage

Tracé long ou transports en commun : existe-t-il une alternative à l'Anneau des Sciences ?

périphérique - photomontage ()

2e tunnel sous Fourvière, télécabines et ascenseurs publics dans les reliefs du sud ouest lyonnais, création d'un axe fort Brignais-Hôpitaux sud ou prolongement du métro A jusqu'à Tassin figurent parmi les propositions portées par des collectifs écologistes en alternative au périphérique ouest. De son côté, le maire d'Oullins défend une rocade ouest au tracé plus long que l'Anneau des Sciences. Revue de détails.

TOP1 ()

Les réunions publiques se succèdent, une même question demeure : y a-t-il une alternative au projet formulé par Michel Mercier et Gérard Collomb (tracé ci-dessus) ? La semaine dernière, à l'occasion d'un atelier thématique, François-Noël Buffet, maire d'Oullins, a essayé de défendre son tracé, plus long. Quatre collectifs écologistes ont prôné l'abandon d'une infrastructure routière pour un développement massif des transports publics. Sans vraiment convaincre. Jean-Charles Kohlhaas, qui anime l'association "Stop au Top", a souligné qu'ils n'avaient pas les mêmes moyens que les services du Grand Lyon pour étayer leurs propositions. Plusieurs participants ont aussi regretté des études "partiales" menées par la communauté urbaine pour dézinguer les différents plans B.

"Vous êtes juge et partie", a lancé un participant. Ce qui n'est sans doute pas complètement faux... Car les experts appelés à donner des éclairages scientifiques en reviennent toujours au même postulat : les transports en commun n'y suffiraient pas. A l'avenir, l'agglomération lyonnaise a besoin de boucler son périphérique. Directeur de la prospective au Sytral, Philippe Bossuet a vanté un projet qui a pour mérite, en boutant les voitures sous terre, "de donner de la place" au réseau de surface c'est-à-dire aux bus, considérant qu'un investissement lourd de type métro n'apparait "pas pertinent".

Le trace long propose par François-Noël Buffet

buffet ()

C'est le maire d'Oullins qui a ouvert les débats en proposant un projet alternatif. Son tracé, plus long, est aussi légèrement différent de l'hypothèse rocade soumise au débat. Au lieu de virer vers les Hôpitaux Sud et la Saulaie comme le prévoit l'Anneau des Sciences, il passe au sud de St-Genis Laval, coupe l'A450 (Lyon-Brignais), rejoint Feyzin et se branche sur le boulevard urbain sud (tracé orange et violet ci-dessus), contrairement à l'Anneau des Sciences qui vise une jonction avec le périphérique actuel, le boulevard Laurent Bonnevay.

"Gérard Collomb fait un projet de voirie qui n'a pour seule vocation que de soulager les quais du Rhône et le tronçon lyonnais de l'A6-A7", estime François-Noël Buffet. Or entre aussi en jeu son lui la volonté "de protéger le coeur de l'agglomération" des voitures. Avec ses portes et ses échangeurs, l'Anneau des Sciences ferait pénétrer un flux de voitures venues du Grand Sud-Ouest lyonnais dans un secteur trop central. Son tracé place Pierre-Bénite, la Mulatière et Oullins, à l'intérieur du ring routier.

Gerard-Collomb-04 ()

© Yvan Archenault

Après l'exposé, les réactions ont abondé. Les techniciens du Grand Lyon et du Sytral n'ont pas mâché leurs mots pour critiquer un "tracé improvisé", qui allonge l'ouvrage de 4 km. Responsable de la mission déplacements à la communauté urbaine, Olivier Laurent a relèvé deux défauts : l'absence de desserte de la Saulaie (quartier d'Oullins) et l'absence de connexion au périphérique actuel et donc à la station de métro Laurent Bonnevay. Il souligne que l'Anneau des Sciences, parce qu'il sera enterré, ne jouera pas un rôle de barrière comme le périphérique actuel. Et d'estimer, chiffres à l'appui, que son tracé protège mieux les villes de l'Ouest, dont Oullins, parce qu'il "enlève plus de trafic traversant". D'après Olivier Laurent, avec le tracé long de François-Noël Buffet, les gens habitant à l'intérieur du ring auraient encore intérêt à emprunter des voiries secondaires pour rejoindre Lyon.

Gérard Collomb n'a pas été tendre avec son homologue : "on a essayé de travailler assez rapidement ce scénario parce que c'est le 3e qu'il produit. Ce qu'il propose est infaisable. Il a fait ça à la louche". Plus tard, Jean-Luc da Passano, vice-président à la communauté urbaine en charge des grands ouvrages, a souligné qu'en se connectant au boulevard urbain sud, le tracé Buffet répond "à une logique de contournement du transit de Lyon", pas d'une infrastructure desservant l'agglomération. Il a aussi relevé que l'A450 (Lyon-Brignais), qui serait la portion sud du tracé de l'élu oullinois, est une voirie de l'Etat. Il faudrait donc son aval pour y réaliser un échangeur. Et il imagine mal la possibilité d'installer un péage au niveau du nouveau pont suggéré par le maire d'Oullins, considérant que l'autoroute appartenant à l'Etat est à l'heure actuelle gratuite.

Sont venues ensuite les interventions d'associations écologistes. Les services du Grand Lyon se sont montrés autrement plus à l'écoute, s'échinant à montrer que leurs propositions figurent justement dans le dossier de l'Anneau des Sciences. Trois préconisations reviennent chez ces collectifs : le doublement des voies entre Tassin et Gorge de Loup pour y faire passer plus de TER, la réalisation d'un axe fort entre Brignais et les hôpitaux Sud, pour créer un futur pôle d'échange entre le métro B et les trams-trains venus du sud. Surtout ils estiment que le déclassement de la portion lyonnaise de l'A6-A7, le long des quais du Rhône, peut s'opérer sans plus attendre. Sans la réalisation d'un périphérique ouest.

La contribution de François-Noël Buffet

Stop au Top : des TER tous les quarts d'heure

stop ()

Stop au Top vise surtout à améliorer le réseau TER. Le collectif propose un cadencement au quart d'heure sur les lignes Givors-Part-Dieu, Givors-Perrache, Lozanne-Lyon/St-Paul, Brignais-St-Paul avec prolongement jusqu'à Givors, la transformation de LEOL en 4e branche de l'Ouest lyonnais avec aussi un cadencement au quart d'heure. Le premier projet ferait selon eux bondir le trafic de 15 à 20 000 voyageurs par jour, le second à 25 000 voire 30 000 selon leurs prévisions. Mais pour le directeur du service prospective au Grand Lyon, ces projets ne "retireraient que 13 000 véhicules/jour sous Fourvière".

La contribution de Stop au Top

Lyon Metro Transports Publics : un axe fort Alaï-Perrache

metro2 ()

Outre le prolongement du métro B à St-Genis Laval, le collectif préconise la création d'un axe fort entre Alaï et Perrache. Celui-ci pourrait prendre la forme d'un prolongement du métro A depuis la station Perrache. Mais les services du Grand Lyon s'y opposent eu égard à sa cherté (1 milliard d'euros, selon eux) et à "la faible densité" du secteur. De plus, Lyon Métro Transports Publics souhaite que Brignais, aujourd'hui connectée par tram-train à St-Paul, soit relié à St-Genis Laval, laquelle deviendrait le terminus de la ligne B. Enfin le collectif milite pour un "express ouest sud lyonnais", reliant les principaux pôles de transports publics : Gorge de Loup, Alaï, gare d'Oullins et Hôpitaux Sud, se terminant sur la rive gauche du Rhône, pour un lien vers la gare de Vénissieux.

La contribution de Lyon Métro Transports Publics

Darly : un nouveau tunnel sous Fourvière et des ascenseurs publics

L'association fournit un dossier épais, reprenant par exemple l'objectif d'une desserte toutes les quinze minutes pour les TER de l'Ouest, "voire plus souvent aux heures de pointe". Ils plaident pour le prolongement de la ligne St-Paul-Brignais à Givors. Ils souhaitent la transformation sans plus attendre du cours Verdun (de part et d'autre de l'échangeur de Perrache) et de la portion lyonnaise de l'A6-A7 en boulevard urbain. Les quais du Rhône seraient redimensionnés, depuis le tunnel de la Croix-Rousse jusqu'à la Mulatière : les voiries proches des habitations, côté ouest, serviraient aux vélos et aux transports publics, tandis que les voitures resteraient confinées sur l'actuel flux sud-nord, à l'est du terre plein.

Pour faire passer des lignes de bus au départ de la Part-Dieu vers l'Ouest, ils envisagent le percement d'un tunnel dédié aux modes doux sous Fourvière. "Rappelons que le TOP représente un linéaire de 12 km de tunnels bitubes, soit 24 km à réaliser", comparent-ils, pour défendre cet ouvrage. Mais les services de la communauté urbaines le jugent "infaisable, d'un coût de 300 millions d'euros". Ils imaginent faire passer la ligne Leol sous Fourvière dans un site propre, pour un terminus à Perrache... après la réalisation de l'Anneau des Sciences.

deplacements ()

Darly complète ce schéma par des rocade ouest, comme un axe Limonest-Alaï-Crapone, une ligne Alaï-Brignais. Enfin les hôpitaux sud, la gare d'Oullins et la Saulaie seraient reliés par une ligne en site propre qui emprunterait aussi un souterrain à construire au niveau d'Oullins. Un itinéraire cyclable serait réalisé entre la Presqu'Ile, la Mulatière, Pierre-Bénite et Francheville. Le projet détonne par la création de télécabines et d'ascenseurs publics pour desservir les reliefs aux hôpitaux Sud, le quartier Montmein et Francheville le Haut. Des systèmes de déplacement que le Sytral n'écarte pas complètement, mais les estimant insuffisants pour réduire fortement le flux de voitures.

La contribution de Darly

Déplacemens citoyens : plusieurs lignes rocades

En pointe contre la desserte du Grand Stade, ce collectif propose le renforcement de la capacité des rames de métro, et un prolongement du tramway T1 vers les Hôpitaux Est et la Doua. Plusieurs lignes nouvelles sont imaginées : R1 entre Gorge de Loup et la gare d'Oullins via Alaï et Francheville - elle nécessiterait la construction d'un tunnel. La ligne R2 passerait sous le tunnel de Fourvière, pour relier par exemple Limonest et Oullins gare. R3 connecterait Champagne, la Duchère, gare de Vaise à la Part-Dieu via le tunnel de la Croix-Rousse. R4 desservirait Gorge de Loup, Alaï et Craponne via le tracé Leol. R5 offrirait une liaison entre la gare de Perrache et la gare de Franchevillle via la Montée de Choulans. Enfin R6 irait des Hôpitaux Sud à la gare de Brignais.

La contribution de Déplacements citoyens

depla ()
7 commentaires
  1. Jean-Marc Chaffringeon - 27 décembre 2012

    Halte aux associations irresponsables! Voici que certains demandent aujourd'hui le déclassement immédiat de la portion d'autoroute qui traverse Lyon. C'est satisfaire une minorité au détriment de la majorité, et c'est en cela contraire à leurs statuts... Parce que le seul trafic de transit poids-lours dévié sur la Rocade Est provoque sur Lyon une émission additionnelle de pollution et autres gaz à effet de serre supérieure à 40% (en raison de la distance supplémentaire). N'en rajoutez pas!

  2. rémi - 28 décembre 2012

    Il semble que le bouclage du périphérique soit un projet visant à ce que les lyonnais ne traversent pas la ville via les quais et les grandes artères pour se rendre à un point opposé. Dans ce cas c'est LE PROJET COURT QUI S'IMPOSE. Si on veut fortement limiter la traversée de la ville par les véhicules de transit il faudrait que l'Etat mette en oeuvre un grand contournement de l'agglomération. Le tracé proposé par FNB est un mixte qui ne satisfera personne.

  3. rémi - 28 décembre 2012

    Le prologement de la ligne de métro B après Oullins en plus de la direction des hopitaux sud par une bifurcation en direction de Francheville puis Tassin la demi lune (vers la gare SNCF) pourrait-être une solution intéressante me semble-t-il.

  4. rémi - 28 décembre 2012

    Dans tous les projets je n'ai pas vu celui d'un désenclavement de Rillieux et Caluire ? ce n'est pas le trolleyescargot C2 qui donne satisfaction !! un mode de transport lourd serait nécessaire à cet endroit où le nombre d'habitants est important.

  5. lyonnais - 29 décembre 2012

    Vouloir nous vendre un prolongement du métro A en direction de Perrache sud /CC de la Confluence puis sur Lyon5 et Alaï est un leur depuis que le pauvre tram a bousillé le cours Charlemagne!Pas un habitant de Perrache sud voudra revoir le cours Charlemagne en travaux et donc sans circulation. Les aménagements soit on les faisait bien des le départ en prolongeant le métro A au moins jusqu'à la Darse/CC pour que par la suite un autre prolongement se face sans difficulté!

  6. Bernard - 29 décembre 2012

    BonjourMerci à Fabien Fournier d'avoir pris le temps de lire l'épais dossier de Darly, et d'avoir reporté nos propositions sans déformation. Si voulez bien rapporter le lien ci dessous, qui mène à ce dossier posté sur le site de la Commission de Débat Public, nous vous en remercions. Bernard G. co président de Darlyhttp://www.debatpublic-anneau-top.org/imgs/comment/avis-darly-projet-alternatif-tc-121203.

  7. rémi - 31 décembre 2012

    @lyonnais Tout à fait d'accord avec vous sur cette erreur de faire passer le tramway sur le cours Charlemagne alors que le métro A est à la hauteur de la surface à cet endroit. il aurait fallu le faire sortir en extérieur jusqu'au cc de la confluence et on désenclavait définitivement le quartier. Ce quartier vit des erreurs d'urbanisme depuis quarente ans.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut