Tour InCity : quelques vitres partent en morceaux

Depuis leur mise en place, neuf vitres de la tour Incity se sont effritées. Une situation étonnante, mais a priori "sans risques" pour les passants.

La plus grande tour du paysage lyonnais a vu neuf de ses vitres s'effriter. Une casse spontanée cependant "sans dangers" réels pour les riverains. "Ce sont des casses spontanées dues à des changements de température", explique Isabelle Carassic, en charge de la presse pour le projet. Le risque d'accident est cependant minime. "Les vitres ne tombent pas, elles s'effritent et forment des nuages de verre dont les morceaux mesurent moins d'un centimètre, pèsent moins d'un gramme et ne sont pas coupants", détaille-t-elle.

Les vitres répondent à une norme

Cette situation est arrivée uniquement sur trois des faces de la tour. Ces façades sont dotées de vitres en double peau ventilée, c'est-à-dire qu'il existe deux vitres en verre séparées par une lame d'air. Fabriquées par la multinationale Permasteelisa, ces vitres sont normalisées, mais peuvent, dans de rares cas, être sujettes à ce genre de casses.

La plus récente de ces casses a eu lieu le 27 mars dernier, la vitre a été remplacée hier.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut