Toujours pas d'apocalypse à l'entrée de Lafayette réservée aux bus à Lyon

La fin du monde n'aura pas eu lieu à l'entrée du cours Lafayette, réservée aux bus et vélos à Lyon. Visiblement plus dangereuse que Gozer le destructeur*, l'interdiction des voitures sur le secteur était redoutée par certains.

Alors que certains s'inquiétaient de voir une partie du cours Lafayette réservée aux bus et vélos, il ne se sera au final strictement rien passé. Depuis le 18 février, l'entrée du cours côté Rhône n'est plus autorisée aux voitures qui doivent désormais continuer sur le quai Augagneur, puis la rue de Bonnel et le cours de la Liberté avant de pouvoir retrouver Lafayette.

Ce nouvel aménagement permet aussi aux 100 000 passagers des bus C3, C13, C14 et 27 de voyager sereinement sur un double site propre entre le pont Lafayette et le pôle multimodal Laurent Bonnevay. Il est ainsi possible d'aller de la Part-Dieu à l'hôtel de ville de Lyon en moins de dix minutes en temps normal, autour de 12 / 15 minutes quand la circulation est très dense en presqu’île (où il n'y a pas de site propre pour le coup).

Près de deux mois plus tard, en recoupant régulièrement les données d'Onlymoov durant les heures de pointe, force est de constater que l'apocalypse automobile redoutée par certains n'aura pas eu lieu. La zone n'est pas devenue un point noir de Lyon. Certains ralentissements apparaissent parfois sur le pont Lafayette ou quai Augagneur, mais rien de plus important que ceux déjà présents auparavant. Les automobilistes se sont adaptés à cette modification, tout comme les navigateurs sur les téléphones portables à l'image de Waze.

Il y a bien un type de circulation qui s'est néanmoins densifié sur le secteur : celui des cyclistes. Des nouveaux feux dédiés aux vélos sur le cours Lafayette permettent de passer en même temps que les bus. Comme nous l'indiquions, fin mars, sur le site propre les bus C3 sont prioritaires aux intersections et des capteurs se chargent d'adapter les feux tricolores. Lorsqu'un bus arrive, le feu passe aux rouges sur les rues perpendiculaires, ce qui assure la fluidité maximale pour la ligne avec un gain de temps pour les voyageurs. De nouveaux feux clignotants ont été ajoutés spécialement pour les cyclistes. Lorsqu'un C3 est à proximité, ils peuvent également passer en priorité aux intersections "dans l'ombre du bus". L'apocalypse n'a donc pas eu lieu cours Lafayette, les fourches peuvent être rangées.

*Antagoniste du film SOS Fantômes souhaitant détruire le monde

à lire également
1 commentaire
  1. Mathias AUBERT - 12 avril 2019

    "L'apocalypse n'aura pas lieu" Ni aujourd'hui, ni "Demain", je présume ?

    M. Deligia connait ses classiques ! Je pense que beaucoup de cyclistes gouteront la référence.
    ("Googlez" "Jean Yanne Apocalypse", si vous ne saisissez pas la référence.)

    Sinon, c'était un résultat un attendu, mais ca fait plaisir à lire.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut