TCL : Kéolis rafle la mise

Sans surprise, Kéolis récupère le contrat d'exploitation des Transports en Commun Lyonnais. Un contrat juteux pour la société Kéolis.

Jeudi, les élus présents au comité intersyndical du Sytral désignaient le nouvel exploitant du réseau TCL. Ils ont donné leurs votes à la société Kéolis, à une abstention près. En effet, Béatrice Vessiller, élue verte au Grand Lyon, n'a pas souhaité prendre part au vote. Le Sytral a donc accordé 25 oui à la proposition de renouveler Kéolis dans ses fonctions et d'obtenir la charge de la plus importante délégation de service public d’Europe. Les deux autres prestataires de services Transdev et Véolia Transport ont été écartés.

Aujourd'hui, Kéolis remporte du coup un contrat qui vaut de l'or puisqu'il s'élève à quasiment 2 milliards d'euros. Ce dernier court jusqu'à 2017.

Pourtant, le climat social tendu cet hiver et les grèves à répétition qui ont fortement perturbé le trafic TCL auraient pu encourager un vote différent. Mais Kéolis était annoncé comme le grand vainqueur, avant même que le vote ait eu lieu. La justification de cette victoire tiendrait dans l'engagement à réduire le déficit d'exploitation de 2011 à 2017 à 771 millions d'euros seulement. Au sortir de la séance, les syndicats n'étaient pas convaincus de la pertinence de ce choix.

à lire également
Eau de Lyon – Champ captant de Crépieux-Charmy © Tim Douet
“Corruption”, “trafic d’influence”, “contrats léonins”... Lorsque l’on évoque le marché de l’eau, les qualificatifs ont la vie dure. Pourtant, depuis dix ans, la situation a évolué. À Lyon, la bataille de l’eau aura bien lieu en 2019 et les acteurs sont déjà positionnés sur un terrain largement transformé.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut