Police © Tim Douet

Suicides dans la police : des rassemblements silencieux à Lyon

À Lyon comme partout en France, des rassemblements silencieux de policiers vont avoir lieu ce vendredi de 11h30 à midi pour alerter sur la vague de suicides qui touche leur profession.

L'intersyndicale de la police a appelé l'ensemble des personnels à se rassembler le vendredi 19 avril 2019, de 11h30 à midi, en silence, devant leurs services respectifs en hommage à leurs collègues qui se sont suicidés. Depuis le début de l'année 2019, 28 policiers se sont donné la mort. “Ces journées dramatiques s’enchaînent à un rythme insoutenable et jamais connu. Face à ce fléau, l’intersyndicale de tous les corps de la Police nationale ne supporte plus de perdre autant de collègues. Des mesures fortes et immédiates doivent être prises sans délai”, ont déclaré les syndicats de police.

Malgré les propos du ministre le 2 avril dernier, après le plan de 2009, celui de 2015, un troisième plan de mobilisation a vu le jour, mais, de plans en réunions, nous en sommes toujours au même point”, regrettent-ils. Ces rassemblements vont avoir lieu après l'annonce jeudi du suicide d'un agent de la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) de Paris âgé de 25 ans. Il se serait donné la mort à son domicile avec son arme de service. Jeudi encore, une capitaine de police de la sûreté départementale de l’Hérault s’est suicidée dans son bureau à Montpellier. Elle aussi avec son arme.

Lors de son passage au ministère de l'Intérieur, Gérard Collomb avait lancé un plan anti-suicide. Christophe Castaner souhaite le poursuive. “Il y a un an, mon prédécesseur avait alerté sur ce sujet. Mais alerter, ça ne suffit pas. Alors le gouvernement a pris le problème en main et un plan d’action contre le suicide a été décidé”, avait déclaré le ministre la semaine passée. Il a notamment annoncé la création  d’une “cellule alerte prévention suicide” dans la police nationale. Il faut dire que les chiffres son glaçant. L'an passé 35 policiers et 33 gendarmes se sont suicidés. 49 agents de police et 16 gendarmes se sont suicidés en 2017, 36 agents de police avaient mis fin à leurs jours en 2016,  45 policiers et 25 gendarmes en 2015 et 55 policiers et 22 gendarmes en 2014.

Suicides des policiers  : entre “devoir de réserve” et besoin de parler

à lire également
Atelier réparation vélos © Lou
Il n'aura échappé à personne que les jours sont plus courts et les nuits plus longues. Néanmoins, dans l'obscurité, certains cyclistes n'ont pas toujours les équipements obligatoires alors que les policiers multiplient les contrôles.
1 commentaire
  1. JANUS - 19 avril 2019

    Le double langage de nos dirigeants envers les forces de l'ordre est dramatique et hypocrite.
    Rappel / Flanby serrant la louche au dealer hospitalisé !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut