GPA
© JOSEP LAGO / AFP

Sondage : la GPA oui, mais pas pour les homosexuels

SONDAGE – 59 % des Français considèrent qu’un couple d’homosexuels ne devrait pas avoir le droit d’avoir recours à la GPA, selon un sondage Ifop publié ce dimanche.

Alors que la Manif pour tous a appelé ce dimanche 5 octobre à "l'abolition universelle de la GPA" (la gestation pour autrui), un sondage Ifop* paru le même jour est allé à l’encontre de ce mot d’ordre. Dans une enquête commandée par l'Association des familles homoparentales (ADFH) et réalisée par l'Ifop, 55 % des sondés se disent favorables au recours aux mères porteuses en France, dans un cadre réglementé, soit un chiffre en hausse de 4 points par rapport à mars 2013.

60 % des sondés sont favorables à l'autorisation de la GPA pour les couples hétérosexuels, ils y sont en revanche majoritairement opposés pour les couples homosexuels (59 %) ou les personnes célibataires (64 %).

S'agissant de l'autorisation de la GPA pour les couples homosexuels, 54 % des sympathisants de gauche y sont favorables, 80 % des sympathisants de l'UMP et 68 % de ceux du FN sont contre.

Enfin, concernant l'élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes, une majorité de 53 % des sondés y est favorable et 61 % des sondés considèrent qu’un couple d’homosexuels ou de lesbiennes vivant avec ses enfants constitue une "famille à part entière".

* Ce sondage a été réalisé en ligne du 29 septembre au 1er octobre 2014, auprès d’un échantillon de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus, d’après la méthode des quotas.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut