SNCF rails
© Tim Douet

Situation des trains en Auvergne-Rhône-Alpes : la Fnaut inquiète

Dans un communiqué, la Fnaut interpelle la Région sur l’offre en matière de transports publics. L’association s’attaque notamment aux dernières décisions prises par la SNCF qui favoriseraient le développement du trafic routier, cause majeure du réchauffement atmosphérique.

Depuis la démission de Nicolas Hulot, les préoccupations climatiques sont revenues sur le devant de la scène. A l’occasion, la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports (Fnaut) dénonce une régression de l’offre de transports publics au profit du trafic routier, cause majeure de la pollution de l’air. Dans un communiqué, l’association explique qu’aucune décision n’a été prise pour faire avancer le débat climatique et les conditions de circulation des usagers. Elle interpelle également la SNCF et la Région qu’elle juge être à l’origine du problème avec de nombreuses modifications qui pénalisent les usagers. Dans son communiqué, la Fnaut accuse la SNCF "de supprimer les TGV desservants la région ou de changer les horaires sans aucune concertation avec les usagers" et "de fermer des guichets, des gares et des arrêts avec l’accord de la Région". L’association regrette que les travaux nécessaires au maintien des petites lignes « avancent à une allure d’escargot" alors que "que les travaux autoroutiers redoublent avec plusieurs centaines de millions € d’investissement". Aujourd’hui, la Fnaut interpelle la Région, la SNCF et l’État afin de "prendre conscience de l’urgence climatique et de changer radicalement de politique".

à lire également
Un incident à hauteur du passage à niveau de Chandieu a provoqué une coupure électrique paralysant un TER au départ de Perrache. Une partie des 600 passagers est alors descndue sur les voies, paralysant le trafic. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut