Sans bon, pas de vaccination

Le centre improvisé dans le gymnase Chaufray (2e) pour vacciner la population contre la grippe A a été contraint de fermer ses portes à deux occasions dans la journée du mardi 25 novembre par mesure de sécurité.

Le chef du centre, un officier des pompiers, a jugé nécessaire, pour limiter l’affluence dans le gymnase rue Casimir Perrier, d’interrompre les vaccinations pour une durée d’un quart d’heure le matin et l’après-midi du mardi 25 novembre. Aucun incident n’a été constaté. Selon la préfecture il s’agit d’une procédure normale qui vise à garantir le bon déroulement de l’opération. Les détenteurs d’un bon pour la vaccination ont patienté calmement à l’extérieur jusqu’à la réouverture du centre.

En fin de journée, la préfecture a fait savoir qu'elle allait "renforcer ses équipes" dans les 18 centres de département du Rhône. Rencontrant des difficultés à composer ces équipes supplémentaires de vaccination (composées de médecins, d'infirmières et de personnels administratifs), elle appelle d'ailleurs les professionnels de santé volontaires à contacter la DDASS ( 04 72 61 40 97 / dd69.centrecrisesanitaire@sante.gouv.fr).

La préfecture signale aussi que "les centres continuent à être largement engorgés par des personnes se présentant sans bon de vaccination". Dans son communiqué, la préfecture prévient : "Des consignes ont été données aux chefs de centre pour ne plus accepter, sauf urgence avérée, dans la chaîne de vaccination des personnes sans bon de vaccination. Les personnes qui souhaitent se faire vacciner et qui, bien qu’appartenant à des catégories prioritaires, n’auraient pas reçu de bon de vaccination sont invitées à se rendre à la caisse primaire d’assurance maladie pour s’en faire délivrer un".

Article mis à jour à 19h avec le communiqué de la préfecture.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut