L'ajointe à l'éducation Anne Brugnera
@TimDouet

Rythmes scolaires : organisation inchangée et nouveaux recrutements

L'organisation générale des rythmes scolaires restera inchangée à la rentrée prochaine, à Lyon. Une campagne de recrutement sera lancée en fin d'année et en septembre.

Les rythmes scolaires seront reconduits à la rentrée prochaine suivant la même formule, à Lyon. "Les bases de la réforme sont posées, l'organisation restera identique à la rentrée de septembre", a expliqué jeudi l'adjointe à l'éducation de Gérard Collomb, Anne Brugnera. Selon les chiffres de la ville de Lyon, 64 % des élèves de la ville seraient inscrits à l'accueil périscolaire. En tout, 1 568 animateurs ont été recrutés pour permettre l'encadrement des 23 169 enfants. Mais ces effectifs constitués en partie d'étudiants sont par nature susceptibles de bouger d'ici la rentrée prochaine. La ville de Lyon compte donc lancer de nouvelles campagnes de recrutement sous forme de forum, comme elle l'avait fait l'année dernière. Plusieurs journées seront organisées, en juin, juillet et septembre.

Vérification judiciaire

Il y a quelques jours, Marie Grimaud, avocate de l’association “Enfance en danger” qui se porte partie civile dans l’affaire des soupçons de viol à Villefontaine, voyait justement un risque dans ces recrutements d'animateurs pour encadrer les rythmes scolaires. "Avec le changement des rythmes scolaires, les mairies ont dû recruter de manière assez massive et très rapide des animateurs. Le recrutement se fait n'importe comment : n'importe qui dans un CV, avec un diplôme Bafa ou un certain nombre de compétences, peut postuler et, quinze jours après, être promu dans un centre de loisirs. Il n'y a aucune précaution, aucune recherche sur ces animateurs", estimait-elle alors. Ce que contredit Anne Brugnera. Selon l'adjointe à l'éducation à Lyon, une procédure de vérification judiciaire est déjà à l'oeuvre à Lyon depuis la mise en place des campagnes de recrutement d'animateurs en 2014. "Nous travaillons en lien avec les services de l’État et notamment la direction départementale de la cohésion sociale. Le processus est bien calé et restera inchangé", a rassuré l'élue.

à lire également
Une école primaire
 Rares sont les enfants qui aiment, et savent, apprendre par cœur. Pour beaucoup, c’est une tâche fastidieuse, qui revient à apprendre bêtement et ne sert à rien. Pourtant, apprendre par cœur a un réel intérêt. Comment redonner ses lettres de noblesse à cet exercice pour le remettre au cœur des apprentissages ? Quelles méthodes proposer à son enfant pour l’aider ?
d'heure en heure

d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut