Rythmes scolaires : Brugnera admet “des cafouillages”

C'est en conseil d'arrondissement (Lyon 3e) que l'adjointe à l'éducation a répondu aux critiques sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires à Lyon.

Ce sont par exemple des entrées et sorties d'enfants qui n'ont pas été comptabilisées vendredi dernier. "Il y a des cafouillages, je ne le nie pas, a déclaré Anne Brugnera. Il y a eu des enfants inscrits qui n'étaient pas présents, des enfants présents et pas inscrits, des inscriptions à la dernière minute, un bug informatique... Dans une école, il y avait 10 inscrits mais ils étaient en fait 62", a expliqué l'élue. Ses propos sont repris ce mercredi dans Le Progrès.

Anne Brugnera a aussi décrit des problèmes de recrutement, un directeur qui a démissionné, des étudiants qui s'étaient engagés mais qui ne sont plus disponibles. L'adjointe a demandé aux parents de signaler les difficultées rencontrées auprès des mairies. Et a appelé à l'indulgence, le premier vendredi ayant été surtout "une prise de contact entre les enfants et les animateurs".

1 commentaire
  1. Maman en colère - mer 10 Sep 14 à 11 h 12

    Mais oui on va être indulgents, et même si on n'est pas d'accord on n'aura pas le choix, comme l'an dernier quand ils ont imposé le rythme qu'ils avaient choisi et mis toutes les consultations à la poubelle. Le recrutement tardif et peu exigeant et le manque d'accompagnement de la mairie n'ont rien à voir avec tout ça, c'est l'ordinateur, les parents et les animateurs qui font n'importe quoi. Et puis il ne s'agit que de la sécurité et du bien être des enfants, pas de quoi en faire un fromage !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut