@DR
Article payant

Route des vins. Les côtes-du-rhône méridionaux : les petites pépites au fil du Rhône

Châteauneuf-du-pape, gigondas, vacqueyras, lirac... Bienvenue dans le sud des vins des côtes-du-rhône méridionales. Climat méditerranéen et forte influence du mistral. Lyon Capitale vous emmène en escapade au pays du soleil.

Domaine De La Vallongue© PLUQUET Pierre

Le vin est une porte d'entrée à la découverte de nos territoires. Un passeport pour l'oenotourisme. Les caveaux de dégustation deviennent des ambassadeurs du territoire des côtes-du-rhône, à travers le patrimoine architectural, culturel, naturel.  Le vin ne se résume pas à une bouteille, c’est aussi un terroir, un vigneron, une région, une culture, une rencontre entre un consommateur et un producteur. Diversité des terroirs et des paysages, caves familiales, patrimoine architectural... les routes des vins ont chacune leur identité, leur histoire, leur particularité, et même leur accent et leur dialecte. En vélo, en voiture ou à pied, elles ouvrent la voie à la découverte touristique d’un vignoble et d’une région (à moins que ce ne soit l’inverse).
Si Curnonsky, au début du XXe siècle, mettait en avant la "sainte alliance" entre tourisme et gastronomie, l’œnotourisme s’impose aujourd’hui comme une offre alternative à un tourisme culturel régional. Ou l’art de raconter des histoires, l’Histoire, avec un grand "H", et de célébrer l’art de vivre à la française.

Incursion dans le Sud vinicole

@Lyon Capitale

Passé Valence et Montélimar, avec l’élargissement de la vallée, le paysage s’évase autour du fleuve, épine dorsale du territoire. À l’inverse du vignoble septentrional, qui longe le Rhône, son frère austral se déroule sur la grande zone de convergence du Rhône et de ses affluents.

Il vous reste 82 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut