Pièce de monnaie romaine du IIe siècle à l'effigie de Trajan
Classical Numismatic Group

Rhône : un trésor de pièces romaines vendu aux enchères

Le magot de 3000 pièces romaines frappées à Lyon et en Italie avait été découvert en 2014, dans l'Ain. Il a été adjugé 35.000 euros ce vendredi à Villefranche-sur-Saône.

Quelque 2923 pièces romaines frappées au IIIe siècle à Lyon, Milan ou Pavie. Tel était le trésor proposé aux enchères ce vendredi à Villefranche-sur-Saône. Le magot a été découvert par hasard, à Reyssouze dans l’Ain, en 2014. C'est le propriétaire d'un champ qui a trouvé une cruche contenant les pièces. Elles ont ensuite été déposées à la Direction régionale des affaires culturelles puis expertisées, avant d'être laissées libres à la vente par l'État.

"Les pièces, pour la plupart constituées de feuilles d’argent entre des feuilles de cuivre, sont de la même époque et leur état assez homogène, laissant penser qu’elles pourraient être destinées à la solde de soldats", a précisé Me Richard, de la maison Era-Enchères Rhône-Alpes, pour l'AFP. Le butin aurait tout aussi bien pu avoir été caché "par crainte d’un pillage", a-t-il ajouté, précisant qu'environ 10 % des pièces sont fausses.

Le trésor a été adjugé 35.000 euros. La pièce de plus grande valeur est partie pour 2200 euros. Elle représente les empereurs Carus et Carin. Une pièce à l'effigie de l’empereur Probus, au pouvoir de 276 à 282, a été adjugée 450 euros.

à lire également
La métropole de Lyon fait partie des dix territoires retenus par l’Etat pour être "démonstrateurs" de prévention et de lutte contre la pauvreté. À l’occasion de la journée mondiale du refus de la misère, les déclinaisons locales de ce plan ont été présentées. Le plan gouvernemental de prévention et lutte contre la pauvreté se décline […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut