Rhône : les agriculteurs vont bloquer de nombreux supermarchés

De nombreux blocages de supermarchés sont prévus aujourd'hui et demain dans le Rhône afin de protester contre le non-respect des accords interministériels.

Ce jeudi matin dès son ouverture, le Geant/Casino de Villefranche-sur-Saône a été bloqué par les agriculteurs. Contacté par Lyon Capitale, le responsable laitier de la FDSEA Rhône (Fédérations Départementales des Syndicats d'Exploitants Agricoles) Pascal Girin nous a expliqué la démarche : "Nous avons complètement bloqué le magasin avant l'ouverture. On a déversé des tas d'encombrants devant les accès. Parce que le groupe Casino est en tête des mauvais élèves concernant le non-respect des accords interministériels. Ce groupe ne respecte pas les accords de 100 % naturel sur certaines gammes et ne paye toujours pas ce qu'il a promis" a-t-il déclaré ce matin.

Afin d'engager le dialogue, les manifestants ont été reçus par le directeur du Casino de Villefranche-sur-Saône. Une entrevue "amicale", mais qui n'a pas donné grand-chose comme nous l'a confié Pascal Girin : "On a eu un entretien avec le directeur. Mais à chaque fois c'est le même discours. On nous dit qu'à leur niveau ils ne peuvent rien faire, que tout se joue au niveau national."

"Nous n’avons plus rien à perdre alors ça durera le temps que les accords nationaux soient respectés"

Sur le podium des mauvais élèves se trouvent aussi les groupes Leclerc et LIDL selon le responsable laitier. C'est vers ces magasins que vont s'acheminer dans la journée les manifestants. "Leclerc, de par sa politique de prix le plus bas, sacrifie la production nationale. Donc on va aller leur donner un avertissement ce matin. On va juste passer sur le parking et benner deux trois détritus pour bloquer sans déranger le consommateur" a-t-il prévenu.

Dans la journée et demain d'autres actions vont être menées à Tarare, Rive-de-Gier, Craponne et Grézieu-la-Varenne. Des actions qui ont vocation à durer selon Pascal Girin : "Nous n’avons plus rien à perdre alors ça durera le temps que les accords nationaux soient respectés. Il faut que ces grands groupes respectent ce qu'ils ont dit devant le ministre. Ces accords ne vont pas nous enrichir, mais seulement nous tenir la tête hors de l'eau pour cette année. Sur le fond des choses, il faut continuer le combat au niveau européen pour mieux répartir les revenus des produits agricoles." Non entendus dans les magasins locaux, les agriculteurs manifesteront demain devant le siège national du groupe Casino à Saint-Etienne.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut